Plein(s) Écran(s) – L’amour et la mort

Ma couverture de Plein(s) Écran(s) se poursuit avec 2 autres films québécois, et deux films français étant présentés cette semaine. Les petites vagues (Ariane Louis-Seize) – Québec Lors d’un souper, Amélie se sent plus seule que jamais alors que son cousin invite une amoureuse pour la première fois. Elle se…

Les hirondelles de Kaboul – Sauver l’amour

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen (Swann Arlaud) et Zunaira (Zita Hanrot) sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidiennes, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Plein(s) Écran(s) – Partir, revenir et dormir…

Le festival Plein(s) Écran(s) est de retour pour une 4e édition du 15 au 25 janvier 2020. 4 films par jour, pendant 24 heures, accessibles gratuitement sur tous les territoires via Facebook. Voici ce que propose Plein(s) Écran(s).  Au total, ce sont 24 films québécois et 8 films français que…

Les Misérables – Le digne successeur de La haine

En 1995, l’acteur français Mathieu Kassovitz sort La haine, son deuxième long métrage après Métisse en 1993. Il y traite des problèmes relatifs aux cités, l’équivalent français des banlieues, où de nombreux citoyens vivent dans une certaine pauvreté et dans une ambiance propice aux activités criminelles. Le réalisateur y filmait trois jeunes délinquants et leur mode de vie, où règne la fraternité, mais aussi les conflits avec les forces de l’ordre.

Derrière l’image – Les derrières du cinéma

Lors de notre 5e anniversaire, nous avons produit une petite web série de 4 épisodes dans laquelle nous expliquons quelques techniques utilisées au cinéma. 2 ans plus tard, nous avons décidé de les partager ici. Cette petite série qui s’appelle Derrière l’image, est réalisée sans prétention, dans l’unique but d’informer…

The Maids Will Come on Monday – Un joyeux Noël

The Maids Will Come on Monday retrace de façon satirique le dysfonctionnement d’une famille hautaine lors d’un dîner de Noël malaisant. Parfois grossière, humoristique et effrayante, la famille s’engage dans une série de gestes sincères et d’échanges dissonants tout en étant assise à une table ronde en mangeant des plats à emporter assortis…

The Song of Names – Une douce chanson

*Une entrevue avec François Girard suit la critique. Alors qu’ils sont encore des enfants, Martin (Tim Roth) et Dovidl (Clive Owen) se lient d’amitié à travers la musique. Dovidl est un violoniste de génie et décide de prendre Martin sous son aile pour qu’il l’accompagne au piano. Alors qu’une guerre…