[Festival Stop Motion Montréal] Films en compétition — programme 2

Notre couverture du Festival Stop Motion Montréal se poursuit. Programme 2 : regards et rencontres impromptues Les films : Günter falls in love Le jour de Noël, Günter, un carlin rondelet regarde depuis son panier sa famille d’humains ouvrir les cadeaux. Alors qu’un enfant jette avec indifférence un vieux jouet de famille…

[Festival Stop Motion Montréal] Compétition films jeunesse 1

Je n’étais pas censé écrire sur le Festival Stop Motion Montréal, puisque c’est ma collègue, Esther, qui le faisait. Mais je n’ai pu résister à la section des films jeunesse. Après tout, toutes les occasions sont bonnes pour offrir du cinéma de qualité à mes deux petits hommes. Voici donc…

[Festival Stop Motion Montréal] Films en compétition — programme 1

Le Festival Stop Motion Montréal est le premier festival au monde entièrement dédié au stop motion. Cette année, la 13e édition est présentée en ligne, du 10 au 19 septembre 2021. Sont présentés plus de 13 heures de visionnements de courts métrages qui utilisent différentes techniques : animation de marionnettes, argile,…

Winona — Fiction ou réalité

Quatre jeunes femmes et leur chien de berger, Froso, profitent de la chaleur du soleil et du froid de la mer. Elles jouent, dansent et chantent. La journée laisse place à des jeux idiots et à des plaisanteries de filles. La maison sur la colline se dresse au-dessus d’eux. Elles réfléchissent à ses occupants. Le rire est ponctué de larmes. Les larmes sont emportées par des faires-semblants.

Powder Keg (Krudttønden) — Terrorisme au Danemark

Dans une Europe glaciale, les gens avancent lentement après l’attentat terroriste choquant contre Charlie Hebdo. À Copenhague, le criminel récemment libéré Omar (Albert Arthur Armirjan) a son propre agenda. Pendant ce temps, le cinéaste Finn (Lars Brygmann), le gardien juif Dan (Adam Buschard), et l’officier épuisé de la force d’action Rico (Nikolaj Coster-Waldau) vivent leur vie quotidienne, sans savoir que leur destin se croisera.

[ICFF] Noi e la Giulia – Losers en reconversion

Diego , Fausto et Claudio sont trois quadragénaires insatisfaits qui fuient la ville et leur propre vie et qui, de parfaits étrangers, se retrouvent unis dans l’entreprise d’ouvrir uneauberge. Ils seront rejoints par Sergio, un quinquagénaire complètement cinglé et en sursis, et par Elisa, une jeune femme enceinte décidément hors du temps.

[Fantasia] Satoshi Kon, The Illusionist — Exploration d’une courte et grande carrière

Pour le grand public, le cinéma d’animation japonais se résume à un seul nom : Hayao Miyazaki. Si le cofondateur du studio Ghibli est réputé, à raison, comme étant le plus grand réalisateur dans ce milieu, il y a bien sûr d’autres grands cinéastes qui sont certes moins connus par…