Un fils – Dans les pires moments

Farès (Sami Bouajila) et Meriem (Najla Ben Abdallah) forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé……

Judy and Punch – Sur le fil

Dans la ville de Seaside (situé loin de la mer), les marionnettistes Judy et Punch tente de ressusciter leur spectacle sur le bord d’un contrôle anarchique. Lorsque Punch tue accidentellement leur bébé après une beuverie, sa femme, Judy, ayant été violemment battue, s’allie avec une bande d’exilés hérétiques pour se…

It must be heaven – Une comédie divine

Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil, avant de réaliser que son pays d’origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d’une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l’absurde. Aussi loin qu’il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle…

Loin de Bachar – Pas si loin que ça

Refaire sa vie dans un autre pays, s’adapter à une société différente, laisser ses racines derrière, ce sont toutes des difficultés présentes dans le vie d’un immigrant. Des sentiments que peu de gens seront capables de ressentir, la plupart vivant à l’endroit où ils sont nés. Faire comprendre ce mode…

Les Misérables – Le digne successeur de La haine

En 1995, l’acteur français Mathieu Kassovitz sort La haine, son deuxième long métrage après Métisse en 1993. Il y traite des problèmes relatifs aux cités, l’équivalent français des banlieues, où de nombreux citoyens vivent dans une certaine pauvreté et dans une ambiance propice aux activités criminelles. Le réalisateur y filmait trois jeunes délinquants et leur mode de vie, où règne la fraternité, mais aussi les conflits avec les forces de l’ordre.

The Song of Names – Une douce chanson

*Une entrevue avec François Girard suit la critique. Alors qu’ils sont encore des enfants, Martin (Tim Roth) et Dovidl (Clive Owen) se lient d’amitié à travers la musique. Dovidl est un violoniste de génie et décide de prendre Martin sous son aile pour qu’il l’accompagne au piano. Alors qu’une guerre…

La belle époque – Une belle immersion

Victor (Daniel Auteuil), un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine (Guillaume Canet), un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau: mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre…

Sympathie pour le diable – Bonnes idées, mauvais traitement

Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège. Le reporter de guerre Paul Marchand nous plonge dans les entrailles d’un conflit fratricide, sous le regard impassible de la communauté internationale. Le cinéma a beaucoup utilisé les conflits armés dans le but de raconter quelque chose sur le comportement…