Québexit – Utopie ou dystopie ?

Québexit est une comédie politique mordante ! Lorsqu’un oléoduc interprovincial provoque un troisième référendum qui, cette fois-ci, mène à la souveraineté du Québec, une petite route à la frontière du Québec et du Nouveau-Brunswick devient une zone de combat entre la nouvelle armée québécoise, les forces armées canadiennes et deux femmes autochtones qui traversent la frontière fréquemment. 

FNC 2020 – Courts métrage en compétition – Les nouveaux alchimistes

Les nouveaux alchimistes, c’est un peu ma catégorie fétiche et une des raisons pourquoi j’aime tant le FNC. On pourrait résumer en 3 mots cette sélection de films ainsi : Expérimentation – Poésie – Transcendance. Donc les 6 courts métrages donc je traite ici font partie d’une sélection de films qui…

Making Monsters – Jamais plus…

Lorsqu’un couple de vedettes, célèbre pour leur chaîne YouTube de farces effrayantes, est invité dans l’église reconvertie en appartement d’un ami à la campagne pour une escapade d’un week-end, une série d’événements surprenants se déroulent. Le weekend romantique se transforme en un cauchemar inexplicable.

When the Storm Fades – Sauveur blanc d’Amérique

Trois ans après la Typhon Haiyan (Yolanda), les Pablos ont reconstruit leur maison en bord de mer à Tacloban, l’un des quartiers les plus pauvres des Philippines. Leur lent rétablissement est secoué par deux bénévoles canadiens, maladroits, qui plantent des arbres dans la communauté. Ce couple étranger apprend la différence entre aider et être réellement utile.

The Curse of Audrey Earnshaw – Un film d’horreur folklorique à moitié convaincant

Dans cette œuvre, nous explorons la relation de plus en plus tendue entre Agatha (Catherine Walker) et sa fille Audrey (Jessica Reynolds), qui a été gardée secrète toute sa vie. Suspectée de mener des actes de sorcellerie, sa présence crée une hystérie générale au sein du petit village protestant isolé du reste du monde. Alors que les fermes de la ville deviennent stériles, Agatha continue toujours de prospérer.

Souterrain – Au coeur des émotions

Maxime (Joakim Robillard), mi-vingtaine, travaille dans une mine loin de la ville. 14 jours à la mine, 14 jours de congé à la maison. Ses moments à Val-d’Or sont partagés entre sa blonde qui vient de faire une deuxième fausse couche et son ami d’enfance, Julien (Théodore Pellerin), resté handicapé suite à un accident de voiture qu’il a causé deux ans auparavant.

Les courts de l’ONF au OIAF

4 Nord A (Jordan Canning et Howie Shia) – 10 minutes 53 secondes Rideaux… Dessin animé 2D minimaliste, mais extrêmement efficace.  Peu de couleurs comme dans un hôpital. Prise de vue d’en haut comme dans l’excellent Dogville de Lars von Trier qui nous indique que nous sommes peu de choses,…