Si vous me lisez régulièrement, et que vous avez lu mon top 5 de fin d’année, vous savez que je viens de vivre une dure rupture. Afin de tenter de me sortir la tête de l’eau, j’écris… beaucoup. J’ai donc pensé faire une petite liste de séries, de courts métrages et de longs métrages à regarder lorsque vous venez de vous faire laisser.

Commençons par ceux qui pourront vous remonter le moral

A glimpse (Tom Turner) – court métrage

A GlimpsUne relation florissante se crée lorsque deux inconnus se rencontrent par hasard dans un café londonien.

Ce court métrage est simplement magnifique. En l’espace de quelques minutes, on nous offre un aperçu de ce que pourrait être la vie de couple de ces deux jeunes gens qui se rencontre dans un café. Pour tous ceux qui se sont déjà dit : et si? Si j’avais eu le courage de parler à cette fille? Si j’avais parlé de mes craintes?  

Pauline asservie (Charline Bourgeois-Tacquet) – court métrage

Pauline AsserviePauline n’a aucune nouvelle de Bruce. En vacances à la campagne avec son amie Violette, elle va passer tout le séjour à attendre un texto.

Celui-ci est peut-être un peu plus pour madame. Mais ce bijou de paranoïa vaut le détour. Qui ne s’est jamais demandé : mais pourquoi ne répond-il pas à mon texto? Il a pris presque 24 heures à répondre, je dois attendre combien de temps pour répondre à mon tour?

Anaïs Demoustier est simplement magnifique dans le rôle de cette pauvre femme au bord de la crise de nerfs amoureuse.

Broken flowers (Jim Jarmusch) – long métrage

Broken flowersAprès avoir reçu une lettre l’informant qu’il a un fils de 19 ans dont il ignorait l’existence, Don Johnston (Bill Murray) part à la rencontre des quatre femmes de son passé (Sharon Stone, Frances Conroy, Jessica Lange et Tilda Swinton) afin de trouver des réponses.

Jarmusch est bon pour créer des œuvres légères qui nous font réfléchir. Vous vous êtes déjà demandé ce qu’était devenue une de vos ex? Ce genre de question n’amène que rarement du positif. Imaginez avoir laissé une personne pour une raison insipide, et découvrir qu’elle est devenue extraordinaire et qu’elle est plus heureuse que vous…

I’m going to break your heart (Jim Morrison IV et Annie Bradley) – long métrage

I m Going To Break Your Heart - uneLeur romance a fait les gros titres de la jeune et belle royauté du rock canadien, mais, près de deux décennies et trois enfants plus tard, Raine Maida (Our Lady Peace) et Chantal Kreviazuk se débattent – comme la plupart des gens – avec leur relation. I’m Going To Break Your Heart rend compte du parcours brutal et déchirant que ces célèbres auteurs-compositeurs-interprètes ont suivi pour se retrouver. Tourné en plein hiver sur l’île isolée, mais romantique de Saint-Pierre-et-Miquelon (en France), le documentaire plonge le spectateur dans leurs relations musicales, tout en exposant des blessures de longue date non résolues.

Celui-ci est un peu plus personnel. Bien que le film soit bon, sans plus, il a pris place, grâce à sa trame sonore remplie d’amour, au sein de ma relation avec F. Cette relation qui s’est terminée en décembre 2020. Tourné à St-Pierre-et-Miquelon, Los Angeles et Toronto, ce documentaire nous amène réellement au cœur du processus créatif de ce couple. Ce film nous montre comment, malgré les frustrations, les chicanes et les moments difficiles, un couple qui s’aime réellement peut toujours passer à travers et trouver des solutions. Mais il faut évidemment que les deux membres du couple s’aiment d’un amour pur. Si un des deux n’aime pas autant…

Et ceux qui vous feront brailler

Fleabag – série

FleabagMise en abyme hilarante et intense, Fleabag nous fait vibrer à travers l’esprit d’une femme colérique, pince-sans-rire, criblée de chagrin, de soucis et sexuellement instable qui se jette à corps perdu dans la vie moderne londonienne. 

Récompensée pour son travail, Phoebe Waller-Bridge réalise et joue le rôle principal de cette série, une femme indépendante, provocatrice et sans filtre.

Cette série magistrale ne touchera peut-être pas tous les spectateurs de la même façon. De mon côté, elle a réellement touché une corde sensible, car le personnage principal (surnommée Fleabag – un terme pas très positif) me rappelle énormément mon ex (oui, oui, celle qui est partie en décembre). À part le côté colérique du personnage, je la reconnaissais totalement. Mais évidemment, je ne vous recommanderais pas cette série si c’était seulement pour vous présenter comment était mon ex. Le rythme, l’ironie et le sarcasme frappent fort. À plusieurs moments, le personnage sort de l’histoire pour s’adresser aux spectateurs, un peu comme on le fait au théâtre pour expliquer une action ou un comportement. 

Je vous suggère aussi de voir cette série si vous aimez les personnages au comportement autodestructeur. Et si vous avez déjà été dans une relation où vous et votre amoureux.se vous êtes laissés et avez repris à quelques reprises, vous vous reconnaitrez dans la première saison. La série est disponible sur Prime Video.

Modern love – série

Modern love ep 2Une amitié improbable. Un amour perdu qui refait surface. Un mariage qui vit un tournant. Un rendez-vous qui aurait pu ne jamais avoir lieu. Une nouvelle famille peu conventionnelle. Toutes ces tranches de vie nous parlent des joies et des tribulations de l’amour, inspirées de la célèbre rubrique Modern Love du New York Times, basée sur des histoires vraies.

Cette série est venue me toucher droit au cœur. Peut-être parce que les 3 premiers épisodes me touchaient particulièrement. Oui, j’ai pleuré sur 5 ou 6 des 8 épisodes de la série, mais ce sont surtout les 2e et 3e qui m’ont frappés. Je ne sais pas trop pourquoi, mais l’épisode où deux personnages réalisent, 17 ans plus tard, que leur rendez-vous manqué à changé le cours de leur vie pour le négatif, ça m’a chamboulé. Vous savez lorsque vous rencontrez LA personne avec qui la vie serait parfaite, mais que pour une raison ou une autre, ça ne fonctionne pas? Et que ça prend des années à être malheureux et une nouvelle rencontre par hasard pour réaliser que vous avez raté votre chance et votre vie. 

Il y a aussi une scène qui, 1 mois après avoir vu la série, m’est revenue en tête et me marque. Un jeune couple se laisse après que la jeune femme avoue à son copain qu’elle l’a presque trompé, mais qu’en réalité, il ne s’est rien passé. Elle lui explique qu’au moment où elle et l’autre homme étaient nus et sur le point de baiser, elle est partie en pleurant parce qu’elle a réalisé qu’elle ne voulait de personne d’autre que de son amoureux. Mais c’était trop tard. La confiance était détruite pour toujours. À moins que…

Il y  aussi le troisième épisode qui m’a marqué. Celui de cette femme en dépression et bipolaire qui essaie de « dater » mais qui finit presque toujours par tout gâcher parce qu’elle ne veut surtout pas avouer sa maladie mentale aux hommes qu’elle rencontre. De voir cette femme souffrir, avoir de la difficulté à sortir du lit, commencer à faire quelque chose en était de super bonne humeur pour finir en s’écrasant au sol pour pleurer, ça m’a rappelé ce que ce fut aussi pour moi de voir celle que j’aimais souffrir de la même manière. Mais je déborde…

Quoiqu’il en soit, à voir que vous soyez en grande peine d’amour, ou, en amour et romantique. Aussi sur Prime Video.

Alexandra’s project (Rolf de Heer) – long métrage

Alexandras-Project_41Alexandra (Helen Buday) réserve toute une surprise à son mari pour son anniversaire. Steve (Gary Sweet) rentre du travail et trouve la maison vide. Une vidéo de sa femme l’attend, mais son contenu sera pour le moins bouleversant. Une rupture des plus cruelles.

Vous trouvez que votre ex-copine vous a laissée de façon cruelle? Alexandra’s project pourra au moins vous faire dire que vous avez, malgré tout, été chanceux. lol Ceci étant dit, ce film offre probablement la rupture la plus forte de l’histoire du cinéma. Un film bien écrit et merveilleusement joué.

Magari (Ginevra Elkann) – long métrage

Magari - Le rêve d une enfant
Alma et son « premier amour »

Alma, Jean et Sebastiano sont trois frères et sœurs qui vivent avec leur mère perdue dans la religion, nouvellement convertie à la religion gréco-orthodoxe. Un jour, à l’improviste, elle les emballe et les expédie à leur père, Carlo, un réalisateur raté dont elle est divorcée. Les enfants sont obligés de partir en vacances avec leur père et sa nouvelle épouse, Benedetta, qui sont en lune de miel à Rome. Lorsqu’un accident malheureux oblige les ex à se rassembler, les espoirs des enfants, qui espèrent que leurs parents reviennent ensemble, s’enflamment.

Magari est un film doux-amère qui touchera certainement les parents séparés. Ici, par contre, ce n’est pas tant les parents qui sont importants que la cadette de la famille. Cette fillette qui n’a jamais vraiment connu ses parents ensemble, et qui pourtant rêve du jour où son père et sa mère seront de nouveau réunis. L’histoire est touchante et réaliste. Je vous assure que ce film saura vous tirer une larme.

C’est ça l’amour (Claire Burger) – long métrage

C'est ça l'amour - uneDepuis que sa femme est partie, Mario (Bouli Lanners) tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida (Justine Lacroix), 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki (Sarah Henochsberg), 17 ans, rêve d’indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.

C’est ça l’amour pose un regard tendre sur la paternité et sur ce que c’est que d’être un homme aujourd’hui. Loin des clichés habituels de l’homme viril qui ne sait pas s’occuper de ses enfants, le personnage de Mario est tendre, plein d’amour et seul pour élever ses deux filles. La vie ne lui fait pas de cadeaux, et il galère. Si vous êtes un papa, qui s’est fait laisser par la mère de vos enfants, ce film vous parlera très certainement.

Lost and delirious (Léa Pool) – long métrage

Lost and DeliriousMouse Bradford vient tout juste d’arriver au collège de jeunes filles Prekins. Elle a laissé derrière elle la petite ville qui l’a vu grandir, son père et sa belle-mère. Mouse est vite adoptée par ses deux compagnes de chambre plus âgées, la pétillante Paulie à l’esprit vif et la charmante et belle Tory. Même si elles sont les amies les plus proches qu’elle n’ait jamais eues, Mouse est cependant confuse quant à la profondeur de la relation qui unit Paulie et Tory.

Je termine avec un film un peu plus vieux. Lost and Delirious fut un de mes premiers contacts avec le cinéma international. Cette histoire d’amour digne d’une tragédie m’a bouleversé alors que j’étais jeune adulte. Et encore aujourd’hui, je trouve ce film magnifique dans ses thématiques et dans son honnêteté. Certains films vieillissent mal. Et d’autres, comme celui-ci, vieillissent très bien. Encore aujourd’hui (peut-être malheureusement) ce film est d’actualité. Les relations amoureuses entre deux personnes du même sexe n’ont pas encore fini de faire réagir…

***

Non, une rupture n’est jamais facile. En tout cas, c’est ce que j’ai constaté d’un point de vue personnel. Mais certaines font plus mal que d’autres. Si vous vous retrouvez dans un de ces moments difficiles, je vous invite à penser à moi, et à ces quelques suggestions qui, je l’espère, vous aideront à « passer à travers ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *