« Comment un film dans lequel on se tape des acteurs cheaps courir dans des décors cheaps en affrontant des morts-vivants cheaps peut être si génial? Je sais, je me suis dit la même chose pendant 37 minutes. Mais vous savez quoi? Après il y a 59 autres minutes. » – François Grondin, Le Petit Septième

« Je croyais avoir tout vu au cinéma. J’ai vu des images de bébés étranges dans Eraserhead de David Lynch, j’ai vu un homme éjaculer du sang après avoir été frappé à maintes reprises dans les parties dans Antichrist de Lars Von Trier, j’ai vu des gens baiser avec des cadavres en putréfaction dans Nekromantik de Jörg Buttgereit, j’ai vu des gens littéralement manger de la merde dans Salo ou les 120 jours de Sodome de Pier Paolo Pasolini, mais je n’avais rien vu avant de voir La noche del virgen (The Night of the Virgin) de Roberto San Sebastián. » – François Grondin, Le Petit Septième

Chaque année, Fantasia sait nous surprendre avec des films toujours plus originaux, toujours plus effrayants, toujours plus choquants… À preuve, ces extraits des critiques de One Cut of the Dead et de The Night of the Virgin, probablement ceux qui nous ont le plus marqués des deux dernières éditions de Fantasia. Pas étonnant que nous attendions donc avec impatience tous les ans la tenue de ce festival, qui se déroulera du 11 juillet au 1er août prochains. 

Que nous réserve Fantasia pour sa 23e édition? Le Petit Septième vous propose un panorama de la programmation des trois prochaines semaines. 

L’horreur à la québécoise

Fantasia - Aquaslash
Aquaslash

Les fans de cinéma d’horreur seront servis avec Aquaslash, le nouveau long métrage de Renaud Gauthier, présenté en première mondiale le 29 juillet 2019. Dans ce vibrant hommage aux films gores des années 80, Gauthier, que nous avons découvert en 2013 avec Discopathe, part d’un synopsis assez banal : un week-end de graduation. L’évènement tourne cependant au cauchemar lorsqu’un meurtrier insère d’énormes lames de rasoir dans des glissades d’eau, découpant les participants de la compétition annuelle du parc aquatique Wet Valley.

Visionnez la pré-bande-annonce en exclusivité : 

Un autre film d’horreur québécois à surveiller : Jade’s Asylum, d’Alexandre Carrière. Jade (Morgan Kohan) est en vacances dans une luxueuse villa avec de riches Américains quand survient une série de mystérieuses attaques par des êtres couverts de végétation, dégoulinants de sève et armés de machettes. Ça titille votre curiosité? Jade’s Asylum est présenté à Fantasia le 13 juillet 2019.

Fantasia - Inquiétante AbsenceHormis ces deux films, l’offre de longs métrages québécois est malheureusement encore plutôt limitée à Fantasia cette année. Vous trouvez vous aussi que le cinéma de genre est sous-représenté dans la production cinématographique de notre belle province? Le documentaire L’inquiétante absence, d’Amir Belkaim et de Félix Brassard, nous en parle justement. Présenté en première mondiale le 14 juillet 2019, le film rappelle les grands coups de notre histoire cinématographique et fait intervenir des réalisateurs contemporains qui défendent le cinéma de genre, Robin Aubert notamment. Rappelons que ce dernier avait d’ailleurs signé en 2017 le premier film de zombies québécois, Les affamés, dont la production a nécessité une campagne de sociofinancement devant la difficulté d’obtenir des subventions de nos institutions pour un film de ce genre. La preuve que ce documentaire tombe à pic… 

On ne se tanne pas des classiques!

Fantasia -- phantom paradiseQuelques films sortis des boules à mites ponctueront aussi la programmation de Fantasia pour cette 23édition. Le 45e anniversaire de Phantom of the Paradise, film culte de Brian de Palma, est célébré le 13 juillet lors d’une projection en présence de l’acteur Paul Williams. Ce film présente un auteur-compositeur-interprète qui croit que le succès l’attend lorsqu’il est approché par un mégaproducteur. Or, c’est le début d’une aventure sans queue ni tête, inspirée à la fois du Fantôme de l’Opéra et de Faust, où il est emprisonné, avant d’être défiguré par une presse à disques… et de se déguiser en fantôme masqué pour signer un contrat avec son sang. Vous voyez le genre…  

Le 15 juillet, assistez aussi à une projection extraordinaire de la suite du film d’horreur Rosemary’s baby (Sam O’Steen, 1968) : Look What Happened to Rosemary’s Baby (1976). L’acteur Stephen McHattie sera sur place lors de la projection du film, présenté en copie 16mm, un bijou rare directement sorti des archives de Fantasia.

Fantasia_le_sphinx_1_24893Terminez ce tour des classiques avec un film bien de chez nous : Le Sphinx, de Louis Saia (1995). Dans ce long métrage, la vie routinière et bien rangée d’un professeur d’histoire de la banlieue passe d’une extravagance à l’autre lorsqu’il rencontre une danseuse pour une revue érotique. Mettant en scène Marc Messier, Céline Bonnier et Serge Thériault, ce film promet tout un divertissement. À voir ou à revoir le 28 juillet.

L’Espagne et l’Asie encore et toujours sous le feu des projecteurs

Fantasia - letters_to_paul_morrisseyComme à chaque année, Le Petit Septième attend avec beaucoup d’excitation la sélection de films espagnols et asiatiques. Va savoir pourquoi, les Espagnols semblent vraiment l’avoir l’affaire pour les films d’horreur et fantastiques. Nous surveillerons donc Paradise Hills (Alice Waddington), le 14 juillet, The incredible shinking wknd (Jon Mikel Caballero) le 20 juillet et Letters to Paul Morrissey (Armand Rovira et Saida Benzal), les 16 et 26 juillet. 

Du côté du Pacifique, la Corée du Sud a beaucoup à offrir cette année. Voyez en première québécoise le 13 juillet le thriller présenté à Cannes The gangster, the cop, the devil (Lee Won-tae). Maggie (Yi Ok-seop), présenté les 17 et 28 juillet, qui a été nommé dans de nombreux festivals et qui a remporté le grand prix du Osaka Asian Film Festival, promet aussi d’être un divertissement plutôt insolite. 

Sans oublier les courts métrages…

Les courts métrages ne sont pas en reste dans cette vaste programmation. En effet, plusieurs séances sont organisées les regroupant par genre, par provenance ou encore par thème. Vous feeler local? Des courts métrages québécois sont présentés tous les week-ends dans le cadre des Fantastiques Week-Ends du Cinéma Québécois. Vous voulez plutôt être dépaysé ? Le dimanche 21 juillet, 11 courts métrages asiatiques de fantômes, d’esprits et de monstres sont rassemblés pour la séance Frissons d’Asie. Une séance spéciale est également organisée le 16 juillet pour célébrer l’œuvre de la cinéaste japonaise nommée à Cannes Nao Yoshigai

Vous êtes amateur de fantastique et de science-fiction? Les évènements Small Gauge Trauma 2019, le 24 juillet, et International Science-fiction Short Film Showcase 2019, le 27 juillet, sont pour vous. Vous aimez les expériences différentes? Régalez-vous avec Expérience Fantasia VR, une sélection de 12 films en réalité virtuelle, les 19 et 20 juillet.

***

Pas de doute, la programmation de Fantasia promet encore cette année de nous émerveiller, de nous fasciner, de nous déstabiliser. La variété et la quantité des films proposés a de quoi nous combler… et même nous étourdir! Ne manquez pas ces rencontres abracadabrantes avec le cinéma de genre.

Les projections du Festival Fantasia auront lieu à l’Université Concordia, à la Cinémathèque québécoise, au Musée McCord et au Cinéma du Musée du 11 juillet au 1er août 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *