Plein(s) Écran(s) – Dernier jour de compétition

Je poursuis ma couverture de Plein(s) Écran(s)  avec 2 films québécois, et un films français étant présentés en cette avant dernière journée. Qilliqtu (Kevin Tikivik) – Québec Le récit de Qilliqtu (objet brillant) rappelle aux spectateurs les réalités autochtones présentes et passées tout en célébrant le rapport à la terre.…

Plein(s) Écran(s) – Fatalité

Plein(s) Écran(s) n’est pas fini. Je poursuis avec 3 autres films qui sont présentés aujourd’hui. Puisqu’on se tue toujours trop tard (Jean-Martin Gagnon) – Québec Ceci n’est pas un film sur le suicide. Emil, Donald et Julie sont vivants et se côtoient, sans raison. Probablement parce qu’ils s’aiment. On verra.…

Plein(s) Écran(s) – D’un univers à l’autre

Ma couverture de Plein(s) Écran(s) se poursuit avec 2 autres films québécois, et un films français étant présentés en cette huitième journée. Ressacs (Thierry Sirois et Patrick Francke-Sirois) – Québec Le photographe Frédéric Séguin retourne sur les lieux marquants de la crise des réfugiés syriens et tente de retrouver les personnes qu’il…

Plein(s) Écran(s) – Folie et paranoïa

Déjà une semaine que le festival Plein(s) Écran(s) bat son plein. Nous poursuivons donc notre couverture avec les jours 6 et 7, avec 2 autres films québécois et 2 films français. Brotherhood (Meryam Joobeur) – Québec Un berger tunisien est ébranlé lors du retour de Syrie de son fils, Malek.…

Dieu existe, son nom est Petrunya – La croix de la discorde

À Stip, petite ville de Macédoine, tous les ans au mois de janvier, le prêtre de la paroisse lance une croix de bois dans la rivière et des centaines d’hommes plongent pour l’attraper. Bonheur et prospérité sont assurés à celui qui y parvient. Ce jour-là, Petrunya (Zorica Nusheva) se jette à l’eau sur un coup de tête et s’empare de la croix avant tout le monde.

Plein(s) Écran(s) – L’amour et la mort

Ma couverture de Plein(s) Écran(s) se poursuit avec 2 autres films québécois, et deux films français étant présentés cette semaine. Les petites vagues (Ariane Louis-Seize) – Québec Lors d’un souper, Amélie se sent plus seule que jamais alors que son cousin invite une amoureuse pour la première fois. Elle se…

Les hirondelles de Kaboul – Sauver l’amour

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen (Swann Arlaud) et Zunaira (Zita Hanrot) sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidiennes, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.