Visual poetry - une

Visual Poetry: Self Love — Acceptation de soi

« Inside of me I have all the control, and no control at all. »
[À l’intérieur de moi, j’ai tout le contrôle, et aucun contrôle du tout.]

Visual Poetry - affiche

Voici le cheminement personnel de la découverte et de l’intériorisation de l’estime de soi.

Avec Visual Poetry: Self Love, Sofia Monzerratt propose un film qui apporte une certaine paix intérieure, une envie de s’occuper de soi. Un film qui donne certainement envie d’en voir plus.

Un visuel travaillé

Dans son très court métrage, Monzerratt a méticuleusement choisi chaque image afin de créer un ensemble homogène et efficace. 

Tout d’abord, il y a l’utilisation des gros plans qui créent une sorte d’anonymat du personnage et qui, du coup, créent une universalité. Des pieds qui se frottent délicatement l’un à l’autre, un dos recourbé, une bouche décontractée… Cet anonymat est primordial dans ce genre de film. Ça permet, ici, de toucher le spectateur, peu importe qui il est. 

Puis, il y a l’utilisation d’une image vaporeuse qui crée un effet de détente, presque de rêve. Ça amène aussi le spectateur à comprendre que tout ce qu’il entend se passe à l’intérieur de la tête du personnage. Ce personnage qui représente avec force toutes les femmes. Et peut-être même les hommes. L’acceptation de soi est un thème universel.

S’accepter et s’aimer

Sofia Monzerratt est une artiste qui cherche à aider à échapper au trou noir sans fin d’une calamité auto-existentielle qui amène les gens à s’auto-dénigrer, en exprimant à travers une narration profonde et une expression visuelle douce, des idées réconfortantes qui peuvent rendre plus serein. Dans notre monde qui a la fâcheuse tendance à mettre une pression énorme sur le mental, un film comme Visual Poetry: Self Love a toute son importance. 

Visual poetry - Accepter et aimer

L’amour de soi, l’acceptation de soi et le pardon de soi sont trois sujets importants dont on parle rarement au cinéma. Ici, la réalisatrice les aborde tous. Et c’est non seulement grâce à de belles images, mais également à une sublime narration qu’elle touche le spectateur et réussit étrangement à créer un sentiment positif à l’intérieur de celui-ci.Visual Poetry: Self Love est la première partie d’un beau projet qui vise à reconnaître l’importance de la positivité corporelle et de l’acceptation de soi. Nous avons vraiment hâte de voir la 2e partie.

Fiche technique

Titre original
Visual Poetry: Self Love
Durée
2 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Sofia Monzerratt
Scénario
Sofia Monzerratt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
Visual Poetry: Self Love
Durée
2 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Sofia Monzerratt
Scénario
Sofia Monzerratt

© 2021 Le petit septième