Présentation Histoires immigrants Francophones - Une

Quand le cinéma vous fait voyager au cœur du monde : un programme exceptionnel de films proposé par Cinéfranco dans tout le Canada

Une fois n’est pas coutume. Mais, aujourd’hui, je publie un texte pour Le Petit Septième afin de vous présenter un programme de films que j’ai concocté spécialement pour l’organisme torontois Cinéfranco : Histoires d’immigrants francophones est un magnifique projet qui m’a été confié par sa fondatrice et directrice générale, Marcelle Lean.

AFFICHE - Intro Histoires Immigrants Francophones

Cinéfranco fête, cette année, ses 25 ans et organise deux rendez-vous cinématographiques annuels qui sont très attendus par les communautés francophones comme anglophones dans le Grand Toronto : le festival grand public en automne et le festival Jeunesse en février, tous deux dédiés à faire connaître ici le cinéma francophone du monde entier.

Aux côtés de ces évènements annuels gravitent des projets spéciaux comme Histoires d’immigrants francophones qui est une programmation proposée en ligne dans tout le Canada du 31 janvier au 7 février, grâce au soutien financier du ministère des Affaires francophones de l’Ontario.

 « Immigrer, c’est immigrer avec son histoire »

Les migrations font partie de l’histoire de l’humanité et ont façonné le visage du monde jusqu’au Canada. Les communautés francophones qui sont disséminées aux quatre coins de la terre brillent par la richesse de leurs histoires, de leurs cultures et de leurs trajets d’immigrants.

Le fil conducteur qui m’a aidé à concevoir et imaginer la programmation est une citation qui ouvre le film documentaire Mallé en son exil de Denis Gheerbrant. Le sociologue franco-algérien Abdelmalek Sayad dit :

Immigrer, c’est immigrer avec son histoire, avec ses traditions, ses manières de vivre, de sentir, d’agir et de penser, avec sa langue et sa religion ainsi que toutes les autres structures sociales, politiques, mentales de sa société.”

Madi Belem dans Tazzeka de Jean-Philippe Gaud - Les 33 films
Madi Belem dans Tazzeka de Jean-Philippe Gaud

Les 33 films (15 longs et 18 courts) sélectionnés ont tous en commun d’inviter les publics canadiens dans un voyage inédit, à travers le monde, pour découvrir une pluralité de parcours connectés par la francophonie. Il faut voir cette programmation comme une carte du monde interactive où sont visibles des histoires émouvantes d’immigrants venant du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, ou d’Asie, et s’installant en Occident dont le Canada. 

Cette programmation constitue un miroir ou une projection de vies malmenées par la pauvreté et par les guerres à travers par exemple le parcours de la jeune Congolaise dans le superbe film canadien Rebelle de Kim Nguyen, ou de vies aspirées par l’espoir d’un monde meilleur et par une passion dévorante pour le ballon rond comme le jeune héros Sénégalais de Comme un lion, pour la cuisine comme le jeune Marocain dans Tazzeka, ou par les échecs avec le garçon venant du Bangladesh dans Fahim.

Une saison en France - immigrer Cette programmation
Sandrine Bonnaire et Eriq Ebouaney dans Une saison en France de Mahamat-Saleh Haroun

Le cinéma avec sa capacité immense à représenter le monde s’avère une chance inouïe de donner vie à ces trajets et d’en comprendre les enjeux et les difficultés. Il est un formidable vecteur pour mettre en images la résilience, l’engagement et le courage des immigrants, ainsi que les actes de solidarité et de soutien qu’ils peuvent recevoir dans les pays d’accueil : le grand cœur de Sandrine Bonnaire dans Une saison en France, le cœur amoureux d’Emmanuelle Devos dans Amin ou le cœur militant de Franck Gastambide dans la comédie Damien veut changer le monde.

La sélection devrait convenir à tous les goûts : entre comédie, romance, drame, film de guerre, documentaire, animation et… western avec L’état sauvage qui a été tourné dans les Laurentides au Québec à -37 degrés. Il y a également des films à découvrir en famille : Comme un lion, Fahim avec le monstre sacré du cinéma français Gérard Depardieu, Tazzeka et les magnifiques films d’animation Adama de Simon Rouby et Dilili à Paris de Michel Ocelot.

État sauvage - Avant premières à ne pas rater
Kate Moran dans L’état sauvage de David Perrault

Des premières à ne pas rater!

Pour donner davantage de piment à la sélection et à ce voyage en images au cœur du monde géopolitique, le programme de Cinéfranco donne à voir 6 films qui n’ont jamais été diffusés auparavant au Canada.

La romance dramatique Paris la blanche de Lidia Leber Terki fait sa première canadienne, après avoir remporté plusieurs prix à l’échelle internationale.

Le film feel good Tazzeka de Jean-Philippe Gaud, le documentaire déchirant Carré 35 de Eric Caravaca et Amin de l’immense réalisateur Phillippe Faucon font leur première dans le Canada anglophone, après beaucoup de succès dans les festivals et dans la presse critique internationale.

Mallé en son exil du grand documentariste Denis Gheerbrant et la comédie hilarante Damien veut changer le monde de Xavier de Choudens font même leur première nord-américaine !  

Damien veut changer - des premières à ne pas rater
Franck Gastambide dans Damien veut changer le monde de Xavier de Choudens

Un film gratuit et un partenariat gagnant-gagnant entre Cinéfranco et Le Petit Septième

Fruit d’un beau partenariat média, Le Petit Septième et Cinéfranco se sont associés pour diffuser gratuitement, à l’occasion du lancement du programme Histoires d’immigrants francophones, le film Fahim de Pierre François Martin-Laval avec Gérard Depardieu et Isabelle Nanty. 

fahim - Un film gratuit
Le jeune Fahim (Assad Ahmed) face à Gérard Depardieu, dans Fahim

Il sera disponible en ligne à travers tout le Canada les 28 et 29 janvier prochains. Attention les places sont limitées! Pour réserver votre billet, c’est ici.

Dans les jours qui viennent, plusieurs textes sur les films au programme seront publiés par Le Petit Septième : François Grondin va écrire sur le bouleversant Paris la blanche, sur le drame amoureux Amin et sur le programme de courts métrages Résonances du présent. Quant à notre collaborateur Denis Lambert, il va publier un texte sur le second programme de courts métrages, Résonances du passé. Ces programmes de courts sont composés de pépites de l’ONF et de l’Agence du court métrage en France, dont le film d’animation Comme un fleuve de Sandra Desmazières qui est dans la liste de présélection aux Oscars 2022 dans la catégorie « Best Animated Short Film ».

Comme un fleuve - avant Entrevues exclusives
Comme un fleuve de Sandra Desmazières fait partie du programme de courts métrages Résonances du passé.

Entrevues exclusives avec les cinéastes au programme

Pour poursuivre le plaisir de la découverte de cette programmation, de nombreux cinéastes ont accepté l’invitation de Cinéfranco à participer à une entrevue qui sera diffusée après la diffusion de leur film.

Les spectateurs auront ainsi la chance de voir et d’écouter :

Philippe Faucon, réalisateur de Amin et La Trahison

Simon Rouby, réalisateur de Adama avec Julien Lilti, le co-scénariste du film

Lidia Leber Terki, réalisatrice de Paris la blanche, avec la participation de François Grondin du Petit Septième

L’acteur Eric Caravaca et réalisateur du documentaire Carré 35

Samuel Collardey, réalisateur de Comme un lion

David Perrault, réalisateur de L’état sauvage

Denis Gheerbrant, réalisateur du documentaire Mallé en son exil

Jean-Philippe Gaud, réalisateur de Tazzeka, avec la participation du journaliste, romancier et scénariste Soufiane Chakkouche, originaire de la région Tazzeka au Maroc

Et Mahamat-Saleh Haroun, réalisateur de Une saison en France.

amin - Devant Pour en savoir plus
Emmanuelle Devos et Moustapha Mbengue dans Amin de Philipe Faucon

***

Pour en savoir plus sur la programmation Histoires d’immigrants francophones, et acheter vos billets et vos passeports, rendez-vous sur le site de Cinéfranco. Vive le cinéma!

Tous les films sont disponibles avec des sous-titres anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième