Dark Disco - Une

Dark Disco — Nightlife

« I’m coming from Twin Peaks. »
[J’arrive de Twin Peaks.]

Dark Disco - affiche

Une call-girl assassinée revient à la vie pour une dernière nuit de vengeance dans la vidéo brumeuse et à l’humour absurde, inspiré des films de John Waters et du côté le plus sombre de la vie nocturne LGBTQ+.

Avec le vidéo clip Dark Disco, Lauren Hardt propose à nouveau sa vision de l’univers indie pop d’Evan Melada. Du coup, elle offre de jolis clins d’œil à d’autres artistes de l’image.

Inspiré

Il y a une grande différence entre copier et s’inspirer de. Avec Dark Disco, Hardt fait la preuve qu’elle sait s’inspirer sans pour autant copier les œuvres qui l’ont nourri. Et bien que l’on puisse reconnaître le côté comédies qui marchent sur la ligne entre réalisme et absurde de John Waters, la réalisatrice et comparse de Melada signe une œuvre qui lui ressemble. 

Et que dire de ce magnifique clin d’œil à David Lynch et à Twin Peaks. En partageant son amour du cinéma et son respect pour d’autres réalisateurs, Hardt amène le spectateur à s’installer confortablement dans un univers étrange, teinté de filtres rouges et d’extravagances surprenantes.

L’étrange au service du normal

Mais l’utilisation de cet univers en apparence étrange n’est pas le fruit du hasard. La réalisatrice utilise certains clichés qui sont souvent associés à l’univers LGBTQ comme les couleurs flashy, les moustaches ou encore les grands foulards, afin de créer un personnage extravagant, qui détonne. Puis, c’est là que commence le voyage. 

Dark Disco - Étrange au service du normal
Evan Melada

Melada offre une solide performance amenant le spectateur à constamment se questionner sur ce qu’il voit et sur ce qu’il devrait comprendre. Le volet musical place le chanteur à différents endroits permettant de mélanger le « normal » au « flashy ». Par moment il est dans une piscine (seul ou avec une jeune femme), alors qu’à d’autres moments il se retrouve baignant dans une coupe d’alcool. 

Finalement, dans toute cette extravagance, on retrouve le personnage de Melada s’amusant avec ladite jeune femme. Ces plans importants montrent toute la normalité du personnage, même s’il sort de ce qui est vu comme normalisé dans une société qui tente toujours de s’adapter aux réalités vécues par les diverses communautés. 

Bande-annonce

Fiche technique

Titre original
Dark Disco
Durée
7 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Lauren Hardt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
Dark Disco
Durée
7 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Lauren Hardt

© 2021 Le petit septième