En mai, l’ONF offre gratuitement 5 films récents. Vous êtes ainsi invité à regarder Motto de Vincent Morisset, un site web interactif pour mobile, les courts et longs métrages documentaires Les chansons de mon père de Millefiore Clarkes, Waseskun de Steve Patry, Sur la corde raide de Claude Guilmain, et Beautés de Christina Willings.

Les films

Dès le 4 mai

SONG_AND_THE_SORROW_10024705_0Les chansons de mon père de Millefiore Clarkes (2018) – Court métrage documentaire

Fille du célèbre auteur-compositeur-interprète canadien Gene MacLellan, la musicienne Catherine MacLellan a grandi au rythme de la musique de son père. Elle avait 14 ans quand il est mort par suicide. Deux décennies après cette perte, la voilà enfin prête à affronter le douloureux mystère entourant l’absence paternelle et à faire sien l’héritage musical qu’il a laissé.

Dès le 11 mai

WaseskunWaseskun de Steve Patry (2016) – Long métrage documentaire (80 min)

Waseskun se présente comme la suite logique de De prisons en prisons. C’est, en effet, lors de ce tournage que le cinéaste découvrit le centre de guérison Waseskun, un établissement de réinsertion sociale pour des hommes de tous âges provenant de différentes communautés autochtones et ayant un passé criminel. Bénéficiant d’un accès sans précédent, Steve Patry plonge dans le quotidien du centre, en prêtant attention tant aux lieux qu’à ceux qui les occupent. Conçu comme une série de tableaux qui explorent tous les aspects du centre, le film décrit sans tabou la complexe reconstruction d’hommes en lutte contre eux-mêmes. La philosophie du centre repose sur l’inclusion de la spiritualité et de la médecine traditionnelle à l’intérieur même du processus thérapeutique. À Waseskun, la guérison ne passe pas par l’effacement du passé, mais, au contraire, par la réappropriation de son identité et de sa culture ancestrale. Le film devient ainsi la chronique sensible de rescapés de l’enfer social et familial qui ont pris la difficile décision de lutter pour réintégrer la société.

Dès le 18 mai

SurLaCordeRaide - Chantal Hébert
Chantal Hébert

Sur la corde raide de Claude Guilmain (2019) – Long métrage documentaire

En mars 2003, les États-Unis et une coalition de pays alliés envahissent l’Irak. Menée au nom de la démocratie, et pour venger les attentats du 11 septembre 2001, cette intervention illégale conduira à la chute de Saddam Hussein et au chaos régional. L’opération ouvre de fait une boîte de Pandore, source de bien des maux dont nous mesurons encore aujourd’hui les conséquences désastreuses dans tout le Moyen-Orient. À l’époque, le Canada refuse de suivre l’administration Bush dans cette aventure meurtrière. Avec le recul historique nécessaire, Sur la corde raide revient sur cette période méconnue de notre vie politique pour mieux en révéler les coulisses, tout en dénonçant les politiques interventionnistes américaines depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. À partir de multiples témoignages, le film rappelle le terrible prix à payer lorsque la diplomatie échoue à régler les conflits à travers le monde.

Dès le 25 mai

BeautésBeautés de Christina Willings (2018) – Court métrage documentaire

Dans un monde qui aime délimiter clairement la place de chacun, quiconque souhaite définir plus largement la notion de genre doit s’armer de courage : il en faut beaucoup, pour comprendre et accepter. Le documentaire Beautés, de Christina Willings, examine la vie de cinq enfants qui réinventent le concept de genre, chacun tentant de déterminer ce que signifie pour lui être un humain à part entière. Revendiquer un genre à soi lorsque tout nous pousse à entrer dans le moule tient du défi, un défi parfois redoutable. Heureusement, famille et amis apportent leur soutien.

Dès le 28 mai

MottoMotto de Vincent Morisset, Sean Michaels, Édouard Lanctôt-Benoit et Caroline Robert (2020) – Site web interactif pour mobile

Ce livre interactif, composé de milliers de petites vidéos, raconte l’histoire millénaire d’un sympathique esprit nommé Septembre. À mi-chemin entre une histoire de fantôme et une chasse au trésor, entre le documentaire et la fiction, Motto intègre à son émouvant récit des images captées sur le vif par les participants. L’œuvre agit comme un prisme qui, par les multiples réfractions de l’imaginaire de tous les utilisateurs, transforme continuellement leur perception du monde. Découvrez les six chapitres de Motto à votre rythme, à la maison ou à l’extérieur, votre téléphone à la main.

***

Une fois encore, l’ONF offre une sélection de films à ne pas manquer!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *