« Il n’y a pas une image du hacker typique parce qu’il n’y a pas qu’une sorte de hacker. »

HAK_MTL - afficheNous sommes en 2019 et la vie privée n’existe plus. En moins d’une génération, internet s’est transformé en une gigantesque machine de surveillance. Le modèle d’affaire qui mène cette machine se résume à une bien simple maxime : « Si c’est gratuit, vous êtes le produit ». Toutes les traces que nous laissons de nous-mêmes dans internet sont ainsi captées, stockées et accessibles tant aux États qu’aux géants du web… et ça ne fait que s’intensifier. S’il reste un brin d’espoir, ce sont les hackers qui nous le donneront. Internet étant leur terrain de jeu, les hackers savent mieux que quiconque l’étendue réelle de la surveillance.

Chronique de la résistance contre la surveillance, HAK_MTL explore la contribution de Montréal dans la lutte globale pour la démocratisation du web et la préservation de la vie privée.

La réalité

HAK_MTL_Still_17_Robert Masse - Réalité
Robert Masse

HAK_MTL propose une incursion dans la communauté des hackers de Montréal, ces jeunes innovateurs pour qui l’heure est grave. Consternés face à la montée fulgurante de la société de la surveillance, ces hackers devenus activistes ou hacktivistes se battent contre la mise à mort de la démocratie. Ils développent ainsi des projets inusités, participent à des initiatives internationales et tentent de promouvoir la cause de l’anonymat en ligne.

Il ne faut pas associer anonymat et pensées malveillantes. Ce film montre bien que les hackers ne sont pas des pirates essayant de piéger les pauvres internautes. La majorité de ces gens travaillent, en fait, à améliorer la sécurité des utilisateurs du web.

Démocratiser?

HAK_MTL - Démocratiser
Scandale Cambridge Analatyca

Le principe de démocratisation de l’internet est simple. Tout le monde doit pouvoir y avoir accès de façon égale. Pour les hackers qu’on nous présente dans le long métrage, cette accessibilité doit s’accompagner d’une meilleure sécurité. Et pour maximiser la sécurité de tout un chacun, il faut s’assurer que la surveillance est minimisée. En quoi la sécurité est améliorée s’il y a moins de surveillance? Cette surveillance numérique s’accompagne d’une grande collecte de données sur chaque utilisateur. Par exemple, en utilisant Facebook, on accepte que celui-ci vende nos informations personnelles. Le scandale de Cambridge Analytica est un des plus beaux exemples. Et il ne faut pas oublier que ces données peuvent être chèrement vendues. Et où il y a de l’argent à faire, il y a souvent de l’abus…

Ensuite, il faut se questionner à savoir si les gens n’acceptent pas plutôt cette surveillance et pourquoi ils l’acceptent…

Faire peur

HAK_MTL_Still_06_Richard Stallman - Faire peur
Richard Stallman

Tout au long du documentaire, on dénonce les gouvernements qui utilisent la peur pour justifier leur inaction. On fait peur au citoyen lambda afin de leur faire croire que la surveillance de chaque geste de chaque personne est nécessaire. Mais cette chronique d’Alexandre Sheldon utilise cette même stratégie pour justifier l’importance des hackers. C’est ce qui est pour moi la faiblesse de ce film.

En faisant ce genre de propagande, on joue le même jeu que celui qu’on dénonce et, du coup, on crée un illogisme qui rend le message moins efficace.

Mais encore…

HAK_MTL - Lex Gill - Mais encore
Lex Gill

En donnant la parole aux hackers d’ici, HAK_MTL explore la contribution de Montréal à la lutte globale pour la vie privée.

Une lutte qui semble perdue d’avance malgré les efforts fournis par des gens comme Ian Goldberg, Lex Gill, Richard Stallman et Jean Philippe Décarie-Mathieu. Mais une chose est claire: HAK_MTL se place comme chef de file de cette campagne d’information visant à rendre monsieur / madame tout le monde un peu plus conscient du prix de leur empreinte numérique.

Note : 7.5/10

Visionnez la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *