Bonne pomme - 10

Bonne pomme – Se laisser mener

« On est en fuite. »

Bonne pomme - AfficheGérard (Gérard Depardieu) en a marre d’être pris pour une bonne pomme par sa belle-famille. Il quitte tout et part reprendre un garage dans un village niché au fin fond du Gâtinais. En face du garage, il y a une ravissante auberge, tenue par Barbara (Catherine Deneuve) : une femme magnifique, déconcertante, mystérieuse, imprévisible.

Bonne pomme, de Florence Quentin, c’est l’histoire d’un homme qui en a assez de se faire mener. Mais peut-il vraiment changer simplement en quittant son petit monde?

La belle-famille

Bonne pomme - 6
Gérard (Gérard Depardieu) et Mémé (Chantal Ladesou)

Derrière lui, en région parisienne, Gérard a laissé sa femme, mais surtout sa belle-mère, Mémé. Elle a été première mécanicienne de France, elle a honte de sa fille, mais elle adore son gendre et son petit-fils Manu. Elle aussi ne pense qu’à partir afin de retrouver Gérard. Elle l’aime plus que sa propre fille.

Le côté drôle de Bonne pomme vient en grande partie de la femme de Gérard. Personnellement, une femme de 60 ans qui tripe sur le country et qui s’habille en mini shorts serrés, avec un mini top carotté attaché avec un nœud au-dessus du nombril, je trouve ça hilarant. Oui, ce genre de femme de 60 ans qui s’imagine en avoir 16.

Le village

Bonne pomme - 8
Barbara (Catherine Deneuve) et un gamin du village

Le coin de pays où se retrouve Gérard est assez typique des petits villages non seulement de France, mais en général. Les gens partent – ou à tout le moins le désirent –; il n’y a plus de curé, on ferme l’église durant la semaine, et c’est le maire qui s’occupe de tout. C’est une autre France, c’est la province d’aujourd’hui, avec des rues entières qui sont à vendre. Il y a une certaine mélancolie. Et puis tout de même, les habitants essaient de s’en sortir. Il y a ceux qui rêvent de partir en Ouzbékistan et ceux qui essaient, comme le maire, de rendre le village accueillant, de faire apprendre l’anglais aux commerçants pour accueillir les touristes.

Le village nous confirme que l’idée de partir est quelque chose de récurrent. C’est donc dans ce contexte, dans ce petit village de province, que la rencontre improbable de Gérard et Barbara se produira.

Gérard et Catherine

Amusant comme casting en ce moment. Deux acteurs qui ont déjà eu une cote de popularité plus élevée. Depardieu ne s’est pas vraiment remis de l’épisode « russe » et Deneuve vient de se mettre dans une position délicate avec ses commentaires « pro-agression ».

Bonne pomme - 3
Gérard et Barbara

Mais revenons au film…

La rencontre de Gérard et Barbara fera des étincelles… Cette femme insaisissable donc, fascinante, est l’héroïne du feuilleton à épisodes du village.

Elle semble arriver d’une autre époque. Elle est tout ce que Gérard n’a jamais connu : le raffinement, le charme, le goût, mais aussi tout ce qu’il a connu : l’abus, l’égoïsme.

Lui vient d’un garage de la très grande banlieue qu’il n’a jamais quittée. C’est un brave gars qui se fait avoir, qui se fait tromper et qui un jour n’en peut plus; il est trop humilié, alors il part.

Avec ces deux personnages, on navigue entre l’amusement de voir tout ce que Barbara fait subir à son entourage et l’aide qu’elle continue de recevoir, et la pitié de voir Gérard se faire mener en bateau. Cette femme lui fait les pires trucs, mais il continue de l’aider, car elle le fascine. Il ne la comprend pas, mais elle le ravit.

Mais encore…

Bonne pomme - 5
Gérard et Rico (Grégoire Ludig

Bonne pomme nous offre une représentation des femmes modernes. Elles sont fortes, elles sont entreprenantes. Elles travaillent fort, elles partent, elles trompent… C’est le reflet de notre époque.

Qu’on les aime ou non, il faut admettre que Depardieu et Deneuve sont de grands acteurs. Bonne pomme est donc l’occasion de les voir se donner la réplique sans pour autant devoir se prendre la tête…

Note : 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *