Les 20 et 21 mai prochains, la Cinémathèque québécoise, en collaboration avec la revue 24 images, organisent la 3e Fête du cinéma. Au programme : 9 longs métrages, 9 courts métrages, une projection commentée, 2 invités prestigieux ainsi que des activités extérieures. Le tout pour seulement 10 $ par personne, pour les 2 journées.

Les festivités se tiendront simultanément dans la salle principale et sur la terrasse du Bar salon de la Cinémathèque, au 335, boulevard de Maisonneuve Est, à Montréal.

Lors de ces deux journées, c’est plus de 30 heures de projection, allant du cinéma d’avant-garde à la comédie musicale, en passant par le western, l’animation et l’horreur, qui seront offertes aux cinéphiles.

En plus d’œuvres incontournables à voir ou à revoir, les amoureux du cinéma pourront notamment assister à la projection inédite d’une version restaurée du court métrage Suspect no 1 en présence de son réalisateur François Girard (Le Violon rouge, Soie, Boychoir), ainsi que le long métrage 32 films brefs sur Glenn Gould pour lequel il a remporté 4 Genie Awards et le prix du meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto. Le réalisateur Martin Talbot (Henri Henri), quant à lui, commentera Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, dans le cadre des projections commentées proposées par le FNC.

L'Homme à la caméra de VertovSont également au programme : L’homme à la caméra de Dziga Vertov avec un accompagnement musical de Pierre-Yves Martel, Michel F. Côté et Alexandre St-Onge; Buffalo Bill and the Indians or Sitting Bull’s History Lesson de Robert Altman; Audition (Oodishon) de Takashi Miike; Bringing Up Baby de Howard Hawks; Rock’N’Roll High School de Allan Arkush… Côté courts métrages, seront présentés : Le courant faible de la rivière de Joël Vaudreuil, ou encore dans le cadre d’une projection de trois courts métrages consacrés à W.C. Fields : The Barber Shop et The Pharmacist de Arthur Ripley, ainsi que The Fatal Glass of Beer de Clyde Bruckman.

Affiche de Mia Madre de Nanni MorettiLes détenteurs de billets auront aussi la chance de voir, en première nord-américaine, le film italien Mia Madre de Nanni Moretti. Mais il faudra très certainement arriver tôt… 

Vous hésitez à dépenser 10 $ pour aller voir de vieux films? Dites-vous que de les louer vous coûterait plus cher. De plus, ce n’est pas tous les jours qu’on peut assister à une première, le film de Moretti ne sortant en salle qu’au mois de juin. C’est aussi une belle occasion de rencontrer d’autres passionnés du septième art.

Le passeport pour la Fête du cinéma est offert au coût de 10 $ à la Cinémathèque québécoise. Il donnera accès à tous les programmes de la Fête du cinéma sous réserve des places disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *