Joe sur un lit

Old Boy – Vengeance!

Joe qui sort d'un coffre.Enlevé et séquestré pendant plus de 20 ans, Joseph Doucett (Josh Brolin) est inexplicablement libéré. Obsédé par l’identité de ses ravisseurs, ainsi que par l’idée de retrouver sa fille, il décide de retrouver ceux qui l’ont enlevé sans se douter que sa liberté ne tient pas du hasard et que son véritable châtiment est imminent.

La sortie d’un nouveau Spike Lee, c’est un peu comme un événement. Comme j’avais manqué la sortie de Old Boy au cinéma, j’ai sauté sur le DVD. Je dois dire que j’ai été vraiment très surpris par ce nouvel opus. Lee nous amène complètement ailleurs.

D’abord, la violence est non seulement omniprésente, mais elle est franchement très réelle. Voire même difficilement supportable. Pour ajouter à cette violence, les scènes de tortures (qui rappellent celle de Reservoir Dogs) sont tout aussi frappantes. Dans une des scènes où Joe martyrise son bourreau, on voit Joseph découper des pointillés dans le cou du méchant. Le tout, bien montré, en détail. Si on ajoute l’aspect dramatique et angoissant, on se retrouve avec un suspense dramatique de kung-fu. C’est bien un genre ça, non?

Mais Old Boy est plus qu’un simple film violent. Ça parle d’un homme qui réussira à survivre, plus de 20 ans, enfermé dans une pièce sans fenêtre, dans laquelle son seul lien avec le monde extérieur est une télévision qui offre deux ou trois chaînes. Un endroit où il doit manger les mêmes dumplings pendant ces 20 années. Matin, midi et soir, le même repas pendant plus de 20 ans. Comment peut-il survivre? Par l’espoir… L’espoir de retrouver sa fille qui n’avait que trois ans lorsqu’il s’est fait kidnapper.

Mais, une fois sorti, le monde a bien changé. Comme un homme qui a été en prison pendant tant d’années, Joe a de la difficulté à rentrer dans le monde nouveau. Enfermé en 1993,  il ne connaît pas Internet, les téléphones intelligents et les nouvelles façons de faire de la société américaine. Il est donc totalement perdu et devra trouver de l’aide. C’est aussi ça Old Boy.

Pour ce rôle, Josh Brolin a dû prendre plus de 20 livres. Le pire, c’est que ce n’était que pour quelques scènes, car une fois enfermé, il perd rapidement du poids, et retourne à son poids normal. C’est ce que l’on appelle être dédié à son rôle…

Le nouveau Spike Lee est un film intéressant, qui pourra plaire à tout le monde. C’est différent et bien tourné, et c’est bourré d’action. Il y a même un petit côté sentimental qui pourra aller chercher un autre public. Bravo à Lee qui a réussi à créer une œuvre qui deviendra possiblement un film culte.

Note : 8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième