Tori et Lokita - une

Tori et Lokita — L’enfer, c’est nous autres…

« Je vous jure que c’est ma sœur. Sans elle, j’étais mort. Pourquoi moi j’ai mes papiers et elle, elle peut pas les avoir? »

Tori et Lokita - affiche

Deux enfants africains se retrouvent en Belgique après l’incontournable périple organisé par des passeurs véreux qui leur promettent le paradis à leur arrivée. Tori et Lokita se retrouvent comme petit frère et grande sœur à dépenser toute leur énergie et intelligence pour survivre dans un monde entre fonctionnaires et brigands. 

Compassion et réalisme cru. Voilà à quoi nous convient les frères Dardenne avec Tori et Lokita

Le petit Tori (Pablo Shils) et l’adolescente Lokita (Joely Mbundu) se sont rencontrés sur le bateau qui les a livrés à l’Europe. Ils apprennent rapidement à se mouler aux conditions pas toujours claires et parfois dangereuses de leur vie précaire. Tori est considéré comme un enfant-sorcier, ce qui lui confère d’emblée un statut de réfugié, mais pour Lokita, c’est plus compliqué, et c’est pour cette raison qu’ils ont décidé de se présenter comme frère et sœur. 

Lokita se retrouve dans l’incontournable labyrinthe de l’administration publique qui jette constamment un regard froid et inhumain sur sa demande de citoyenneté.

Dès le début, les deux jeunes nous deviennent très attachants. Les réalisateurs nous les font aimer en les montrant très sympathiques, purs et honnêtes. Les scènes suivantes révèlent toutefois que, même les plus honnêtes du monde doivent aussi survivre et aller jusqu’à devenir intermédiaires pour des dealers de drogue.

Tori et Lokita - Dès le début
Tori (Pablo Shils) et Lokita (Joely Mbundu)

Aussi, les autorités religieuses sont présentées comme des escrocs, leur demandant des sommes astronomiques pour faire partie de leur communauté. Leur présence dans le film est marquante, mais ce n’est pas très clair pourquoi les jeunes leur obéissent.

Un suspense dramatique et psychologique

Ce film est une fiction, mais il est très proche du documentaire. D’une grande simplicité et clarté, on apprend la réalité des migrants sans papiers tout au long du film. S’invitent au scénario, des abus sexuels et surtout des abus de confiance lorsque Lokita doit aller travailler pendant trois mois dans un entrepôt clandestin de fabrication de cannabis. 

Et c’est là que tout se joue. Le petit Tori fait preuve d’un courage incroyable et d’une grande intelligence. Lokita et lui réussiront à retrouver un semblant de liberté, mais la terre promise s’avérera cruelle.

Tori et Lokita - Un suspense dramatique

Le jeune Pablo Shils se révèle un acteur formidable à qui on promet un avenir brillant. Il est d’un naturel déconcertant et on a déjà hâte de le revoir.

Ce film nous garde en haleine tout au long, nous tire quelques larmes et surtout nous apprend que notre belle société paradisiaque peut être l’enfer pour des migrants comme Lokita, victime de passeurs, dealers et administrateurs publics… Un film bien monté, un film simple au rythme soutenu, un film choc!

Merci à Jean-Pierre et Luc Dardenne pour votre courage et détermination à rendre publiques les dédales de l’immigration. « Ce film, c’est pour tous les Tori et Lokita qui se retrouvent en Europe…  Notre plus cher désir est qu’à la fin du film le spectateur et la spectatrice qui auront ressenti une profonde empathie pour ces deux jeunes exilés et leur indéfectible amitié, éprouvent aussi un sentiment de révolte contre l’injustice qui règne dans nos sociétés. »

Un film à voir, un film nécessaire!

Bande-annonce

Fiche technique

Titre original
Tori et Lokita
Durée
88 minutes
Année
2022
Pays
Belgique
Réalisateur
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
Scénario
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
Note
9.5 /10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
Tori et Lokita
Durée
88 minutes
Année
2022
Pays
Belgique
Réalisateur
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
Scénario
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
Note
9.5 /10

© 2021 Le petit septième