The scorched remnants of the Amazon rainforest after a blaze set by farmers tore through the land. (Credit: Alex Pritz/Amazon Land Documentary)

The Territory – Se battre pour la forêt Amazonienne

 « Fighting for the land. »
[Se battre pour la terre.]

THE TERRITORY - poster

Le film suit la communauté indigène Uru-eu-wau-wau, qui défend ses terres contre un réseau d’agriculteurs brésiliens qui colonisent leur territoire protégé.

Ce long-métrage, sélectionné et primé au festival de Sundance 2022, a été partiellement filmé par le peuple Uru-eu-wau-wau. Nous suivons des moments déterminants durant trois années de leur vie, alors qu’ils encourent des risques à souhaiter dévoiler la vérité.

Alex Pritz, diplômé de l’Université McGill en Sciences de l’environnement, a reçu plusieurs prix pour ce premier long métrage.

The Territory offre un portrait réaliste du peuple indigène, alors que celui-ci souhaite se battre pour défendre ses terres, face aux colonisateurs.

Une terre : la forêt amazonienne

La forêt amazonienne (en espagnol « selva amazónica »), également nommée « Amazonie », est une forêt équatoriale d’Amérique du Sud qui s’étend sur neuf pays, dont le Brésil (plus de la moitié de l’ensemble du territoire amazonien).

Elle est l’une des trois plus importantes forêts primaires du monde, c’est-à-dire composée d’espèces indigènes et avec un degré important de naturalité.

TheTerritory - Une terre
Ce qui était autrefois une forêt est maintenant un paysage carbonisé, alors que les colons pénètrent dans les zones protégées de la forêt amazonienne.

Elle est souvent nommée « poumon de la Terre », depuis le début des années 70 et à la suite d’une interview téléphonique de Harald Sioli, chercheur allemand spécialisé en écologie. Des scientifiques ont récemment démontré que ceci était un mythe : la forêt amazonienne serait plutôt un « climatiseur de la terre ».

Au XXIe siècle, trois sécheresses importantes ont été enregistrées. À la suite de cela, des feux de forêts ont détruit une grande partie de ce territoire.

Depuis 1981, et l’entrée en contact du gouvernement brésilien avec le peuple Uru-eu-wau-wau, le territoire amazonien a également connu plusieurs épisodes de déforestation.

Par ailleurs, ce peuple a subi de nombreuses attaques et beaucoup sont restées non élucidées. Cela est un problème d’ordre mondial, en plus des déforestations massives et de l’assèchement qui en résulte.

Jair Bolsonaro, président du Brésil depuis le 1er janvier 2019, a refusé l’aide financière d’au moins vingt millions d’euros proposée par les pays du G7, afin de lutter contre les feux de forêts.

L’Amazonie pourrait donc être actuellement proche d’un point de non-retour.

Un combat : filmer ou garder une trace

Ce long-métrage a ainsi été élaboré afin de montrer le combat quotidien d’un groupe d’indigènes, les Uru-eu-wau-wau, ainsi que leur mentor, Neidinha Bandeira, pour préserver leur territoire. Ce groupe a élu Bitaté Uru Eu Wau Wau comme leader, du fait de son intelligence et de son implication constante.

Dès les premiers plans du film, les dommages causés par l’homme à la forêt amazonienne apparaissent : des arbres coupés à la tronçonneuse, cela suivi d’enfants qui courent et de plans de drones. Ces derniers plans montrent une forêt de moins en moins fournie et impactée par la sécheresse.

Neidinha Bandeira est une activiste environnementale, qui suit de près les effets de la déforestation et défend le peuple indigène. Elle encoure des risques, reçoit des menaces, doit protéger sa maison et ses proches afin de pouvoir mener ce combat.

Filmé en 2018, 2019 et 2020, nous suivons l’accession au pouvoir de Jair Bolsonaro à la fin de l’année 2018. La famille de Neidinha est inquiète, consciente de la future dégradation de la forêt amazonienne, qui subit déjà de nombreuses violences. En effet, selon le président, il serait davantage pertinent de planter de nouvelles forêts en Europe plutôt que de participer à la prévention des feux en Amazonie.

Peu d’instances gouvernementales aident Neidinha et le peuple Uru-eu-wau-wau dans leur combat. L’administration est comme démunie face à tant de destructions, par ailleurs consciente des risques encourus. Le territoire amazonien est donc peu protégé, victime de décisions arbitraires et violentes.

TheTerritory - Neidinha - Un combat
Neidinha Bandeira, militante écologiste, se baigne dans une rivière de la forêt amazonienn

En plus des dommages causés à la flore amazonienne, de nombreux animaux meurent alors que ce territoire recouvre une grande partie de la faune mondiale. Parmi quelques espèces présentes, nous pouvons citer l’ara rouge, le paresseux à gorge brune, le jaguar ou encore l’ouakari chauve.

Enfin, qu’en est-il de l’aide médicale apportée aux peuples indigènes, inquiets et démunis comme partout dans le monde, face à la pandémie du Covid-19?

Ce film est engagé, instructif et méritant, de par sa conception. Il a été coproduit par Txai Suruí, une jeune activiste indigène dont le récent discours à la COP26 a marqué les esprits.

Réalisé par un jeune documentariste prometteur et produit par des personnes reconnues dans le milieu cinématographique, dont le réalisateur Darren Aronofsky (Requiem for a dream, 2000), ce long-métrage démontre un réel engagement mondial.

En effet, nous sommes désormais face à une problématique qui fait maintenant partie des urgences environnementales, pourtant délaissée par certaines instances gouvernementales…

Bande-annonce

Fiche technique

Titre original
The Territory
Durée
83 minutes
Année
2022
Pays
Brésil / Danemark / États-Unis
Réalisateur
Alex Pritz
Scénario
Alex Pritz
Note
8.5 /10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
The Territory
Durée
83 minutes
Année
2022
Pays
Brésil / Danemark / États-Unis
Réalisateur
Alex Pritz
Scénario
Alex Pritz
Note
8.5 /10

© 2021 Le petit septième