AINBO and Dillo flying over the rainforest - Une

Ainbo : Princesse d’Amazonie — Sauver un village

« On est tes esprits-guides! »

AINBO - affiche

Afin de sauver son village, Ainbo (Lola Raie) se lance dans un voyage épique à l’aide de ses Spirit Guides, Dillo un tatou mignon et plein d’humour et Vaca un tapir surdimensionné loufoque.

Avec Ainbo – Spirit of the Amazon, José Zelada offre une aventure animée dans le style de Moana et Frozen, dans laquelle une jeune héroïne se lance dans une aventure qui sensibilisera le jeune public à l’importance de faire attention à nos forêts et, surtout, à la grande — et abîmée — forêt amazonienne.

Captivant pour les petits et inspirant pour les grands

Moi qui n’ai jamais été un amateur de films animés, je dois dire que j’en ai vu beaucoup dans les 2 dernières années. Au point que maintenant, j’y prends plaisir. 

AINBO standing tall, ready to take action - Captivant pour petits et grands
Ainbo prête à l’action

Je dois commencer par dire qu’il ne faut pas trop se fier au titre français pour convaincre son enfant de regarder Ainbo. Elle n’est pas une princesse, et elle ne fait pas des « choses de princesses ». Disons que mon 6 ans n’était pas convaincu par l’idée de voir un film de princesse. Mais quand je lui ai expliqué que ça se passait dans la forêt amazonienne et qu’une fillette allait essayer de protéger l’environnement, là il voulait vraiment le voir. à chacun ses plaisirs. 😆

Bien que l’histoire de Ainbo : Princesse d’Amazonie ne soit pas particulièrement originale — l’héroïne qui doit sauver son univers —, ce long métrage animé reste captivant. Pour les plus petits, c’est une belle histoire de courage et d’aventure à travers une magnifique forêt, avec des animaux amusants et des images aux couleurs vives. Pour les plus grands, c’est un film qui animera leur conscience écologique tout en les amenant dans une grande aventure. 

Bien sûr, on nous offre les habituelles valeurs du film d’animation occidental pour enfants : le courage, l’amitié, et la persévérance. Mais l’important ici, ce sont surtout les valeurs environnementales subtiles qu’offre le film. 

Un peuple et ses légendes

Les frères Zelada (le réalisateur Jose, et les producteurs Cesar et Sergio) ont grandi en visitant l’Amazonie avec leur mère, qui est née et a grandi dans un petit village un peu comme Ainbo. L’inspiration du film vient donc de leur mère et du village d’où elle est originaire. 

Zumi at her swear-in ceremony as the new Leader of Candamo - Ainbo - Un peuple et ses légendes
Cérémonie des vœux de Zumi

Afin de mener sa quête pour sauver son village, Ainbo traversera la spectaculaire forêt amazonienne en compagnie d’un tatou et d’un tapir. Ces animaux sont les esprits-guides chargés de mener la personne qui sauvera le village d’une terrible malédiction. Ces esprits sont inspirés des légendes et croyances ancestrales du peuple autochtone que représente la tribu dont font partie Ainbo et Zumi (Naomi Serrano), sa meilleure amie (et future chef du village). 

Un des aspects intéressants du film est qu’il montre une autre façon de mener ou diriger un état ou un peuple. Dans cette culture, le groupe est mené par un chef et un ou une sage. On y valorise la sagesse des anciens tout comme la vigueur et la vigilance des plus jeunes. Zumi deviendra la cheffe du village à seulement 13 ans, mais elle restera aidée par Chuni, la plus ancienne membre de la tribu. Elle représente la sagesse et le lien à la terre, à la forêt. Elle montre le respect pour la terre mère. 

Ici, le méchant est représenté par un démon. Ce démon est un homme (pour les plus jeunes), mais la cupidité et la machinerie pour les moins jeunes. Le monstre à combattre n’est pas tant l’homme que les machines qui lui servent à détruire la forêt pour en tirer un profit. Pour simplifier la chose, il tente d’extraire de l’or. Disons que pour un jeune public c’est un peu plus facile à comprendre. Les machines qui coupent les arbres sont bien faites afin de démontrer leur côté « méchant ». Elles ressemblent à des créatures horribles telles des scorpions ou des araignées géantes. 

Un peu plus…

Ainbo qui réveille Zumi

J’ai envie de terminer avec deux faits intéressants. Le mot « ainbo » signifie « petite fille » dans le dialecte péruvien local. Le film est aussi un partenaire officiel de l’organiste One Tree Planted, qui œuvre à la reforestation. 

« The Earth Isn’t Dying. It’s Being Killed. The Amazon rainforest doesn’t need prayers, it needs protectors… » [La Terre ne meurt pas. Elle est tuée. La forêt amazonienne n’a pas besoin de prières, elle a besoin de protecteurs…]

Nous avons aussi des activités pour vos enfants à la toute fin du texte. Amusez-vous bien!

AINBO est une histoire réconfortante à propos des peuples autochtones et de leur lutte pour protéger leurs terres. Un beau film à voir et à revoir avec vos enfants. Les miens ont adoré!

Bande-annonce


Fiche technique

Titre original
Ainbo : Spirit of the Amazon
Durée
84 minutes
Année
2021
Pays
Pérou / Pays Bas / États-Unis
Réalisateur
José Zelada
Scénario
Brian Cleveland, Jason Cleveland, Richard Claus et Larry Wilson
Note
7.5 /10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
Ainbo : Spirit of the Amazon
Durée
84 minutes
Année
2021
Pays
Pérou / Pays Bas / États-Unis
Réalisateur
José Zelada
Scénario
Brian Cleveland, Jason Cleveland, Richard Claus et Larry Wilson
Note
7.5 /10

© 2021 Le petit septième