3 films de célibataire pour la St-Valentin - une

3 films de célibataire pour la St-Valentin

La St-Valentin, c’est la fête des amoureux qu’on dit. Mais quand on est seul, on fait quoi? J’ai vu 3 films parfaits pour les cœurs esseulés. Les voici!

The Love (Joe LiTrenta) — États-Unis – 24 minutes

Une actrice a enfin le courage de quitter son petit ami violent alors qu’elle l’aime. Il s’est isolé dans un hôtel essayant d’écrire un livre. Le choc du départ de sa copine provoque quelque chose d’étrange en lui.

The Love

Avec The Love, LiTrenta offre un film au rythme inégal et aux dialogues parfois très mauvais et parfois parfaits. Lorsque les deux personnages se chicanent, ça sonne tout à fait juste. Mais le reste du temps, LiTrenta est complètement à côté de la plaque. D’ailleurs, l’acteur (qui est aussi le réalisateur, le scénariste et le producteur n’est pas très convaincant. Je l’ai déjà dit et je le redis : quand une même personne prend trop de rôles sur un film, c’est souvent une parfaite formule pour provoquer un échec. Si on ajoute à ça la prise de son déficiente et l’image qui n’est pas travaillée du tout, on se retrouve avec un film qui a bien peu à offrir.

La question qui tue… Est-ce que le film est excitant au moins? Disons qu’au final il sera surtout bon à regarder pour ceux qui sont trop heureux d’avoir dumpé quelqu’un récemment. Parce que ce n’est pas avec celui-ci que les petits couples sauteront sous les draps!

Vous pouvez voir le film ici.

This is this (Joe LiTrenta) — États-Unis – 5 minutes

Quelqu’un n’a rien fait de bon. Au moins, le gentil a le numéro du méchant. La fille sur le lit peut attendre. Ça va être un sacré appel téléphonique.

This is This

Voilà un film à la trame narrative complètement absente. J’ai rarement vu des films de 5 minutes qui paraissaient aussi longs. Et ça, c’est malgré le fait que pendant 2 des 5 minutes, on regarde rien de moins qu’une femme à moitié nue, allongée sur un lit. 

Et ça se termine avec un gars qui menace quelqu’un au téléphone à cause d’une vidéo qu’il aurait vue. En tout cas… Ça fait le tour. 😂

Vous pouvez regarder le film ici.

Γυμνά Σώματα [Corps Nus] (George Linardos) — Grèce – 11 minutes

Deux amis, un garçon et une fille, à l’âge de 16 ans, décident de s’attaquer au tabou de la nudité.

Naked Bodies

J’en ai finalement un à vous recommander. Pas qu’il s’agisse d’un film particulièrement excitant, mais parce qu’il possède de réelles qualités. Ce court métrage a été réalisé dans le cadre d’un cours universitaire en Grèce. Il a aussi remporté quelques prix lors de festivals, dont le prix du public au Local Short Film Festival #2. 

Corps nus traite de ce malaise envers la nudité que la société nous impose. Ici, on nous montre un point de vue adolescent quant à cette problématique. Les deux acteurs principaux sont excellents et permettent au spectateur de s’identifier aux personnages et de comprendre qu’en fait, ce malaise est vraiment causé par les normes sociétales. Un superbe film, que je vous suggère de regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième