Programmation des fêtes cinéma du musée - une

Un programme des fêtes au Cinéma du Musée

Le 17 décembre, le Cinéma du Musée lance sa programmation des fêtes avec un programme triple. En effet, 3 courts métrages ont été choisis pour l’occasion : Mourir en vie, de Benoît Brière; La traversée d’Eve Saint-Louis; et La voix humaine de Pedro Almodóvar.

Je ne pouvais manquer cette soirée de lancement. Je vous reviendrai ce weekend avec mon résumé de la soirée et ma critique de chacun des courts. Mais, en attendant, je me propose de vous teaser en vous parlant de ces trois films.

Mourir en vie (Benoît Brière) — Québec

Luc, pédiatre et professeur octogénaire à la retraite, vit avec François son fils, pédiatre comme son père, et l’épouse de François, Esther. Souffrant, diminué physiquement, le vieux a maintenant décidé d’en finir avec la vie.

Après avoir fait la clôture du Festival de Percé, le film de Brière a été sélectionné pour le 40e Festival de Rouyn-Noranda. Le Festival Images en vues aux Îles de la Madeleine a continué sa carrière festivalière qui ne fait que commencer. Le public montréalais pourra découvrir ce film en presque exclusivité puisqu’il ne sera pas disponible avant qu’il termine sa tournée des festivals. 

Pour son premier film à titre de réalisateur, Brière (immortalisé grâce à son personnage de Monsieur B.) s’offre une distribution toutes étoiles dont font partie, entre autres, Marcel Sabourin, Benoit Brière (lui-même), Élise Guilbault, Dorothée Berryman et Stéphane Jacques.

La Traversée (Eve Saint-Louis) — Québec

Après un an d’absence, Chantale, qui étudie désormais à Paris, décide de rentrer à Québec, chez sa mère, pour y passer les fêtes de fin d’année. Contre toute attente, son père, avec qui elle a une relation tumultueuse, propose de venir la chercher à l’aéroport de Montréal pour qu’ils fassent le chemin ensemble. Hésitant à le revoir, elle accepte tout de même sa proposition.

La traversée a commencé sa carrière en mars dernier au prestigieux festival South by South West à Austin (SXSW) et a fait depuis de nombreux festivals à l’international de Trouville Off et Biscarosse (France) à El Gouna en Égypte. Il a aussi été sélectionné au 40e Festival de Rouyn-Noranda et à Cinémania.

La distribution comprend Eve Saint-Louis, Claude Laroche et Catherine Chabot.

La Voix humaine (Pedro Almodóvar) — Espagne

Une femme regarde le temps passer à côté des valises de son ex-amant (qui est censé venir les chercher, mais n’arrive jamais) et d’un chien agité qui ne comprend pas que son maître l’ait abandonné. Deux êtres vivants face à l’abandon.

Ce court métrage hispano-américain du grand réalisateur espagnol Pedro Almodóvar est une adaptation libre de la pièce de théâtre éponyme de Jean Cocteau. La première mondiale du film a eu lieu au Festival de Venise. C’est donc une occasion à ne pas manquer.

Cocteau et Almodóvar, dois-je vraiment donner d’autres raisons pour aller voir ce film?

***

Ce weekend, je vous reviens avec les critiques des trois films et mon récit de soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième