THIS GAME'S CALLED MURDER

This Game’s Called Murder — Je tue, tu tues, elles tuent

« You’re even crazier than I thought.
Oh yah. Wayyyyy crazier than you thought. »
[— T’es encore plus folle que je croyais.
— Oh oui. Beauuuuucoup plus folle que tu penses.]

This Game's Called Murder - affiche

Le mégalomane M. Wallendorf (Ron Perlman) est un magnat de la mode, de renommée mondiale, dont l’entreprise ne vend qu’un seul style de chaussures. Sa femme brutale et complice (Natasha Henstridge) prévoit de siphonner des fonds pour ses propres besoins, tandis que leur fille, Jennifer (Vanessa Marano), est une icône des médias sociaux, avec un problème d’alcool et un petit ami aux intentions douteuses. Lorsqu’une équipe de voleuses vole accidentellement un camion de chaussures Wallendorf, des événements se déclenchent et affecteront toutes les personnes impliquées.

Avec The Game’s Called Murder, Adam Sherman offre une histoire jouant avec l’absurde et pleine de violence, de trahison et de sexe se déroulant dans une société aliénée et folle de consommation, régie par la technologie et les médias sociaux.

Mauvais, mais jouissif

Il arrive parfois qu’un film soit fondamentalement mauvais, mais qu’il soit franchement plaisant à regarder. C’est le cas de The Game’s Called Murder. Le scénario est plutôt mince et les dialogues ne feront certainement pas créer au génie. Mais, le rythme et la dédicacions des acteurs rendent ce film jubilatoire. On pourrait imaginer un futur film culte. D’ailleurs, les couleurs et les expressions des personnages ne sont pas sans rappeler un certain Rocky Horror Picture Show

THIS GAME'S CALLED MURDER

Les scènes de tueries sont caricaturales à souhait : juste assez pour qu’on comprenne qu’il s’agit d’une caricature sans trop pousser pour qu’on puisse y voir certains de nos fantasmes malsains. La séquence dans laquelle M. Wallendorf réunit une dizaine de personnes lors d’une fête est particulièrement géniale. Disons que ce long métrage vous permettra de jubiler.

Une certaine critique

Il est difficile de dire si c’était là l’objectif de Sherman, mais on peut certainement voir dans The Game’s Called Murder une critique de notre société actuelle. M. Wallendorf est un magnat de la mode et créateur de chaussures à talons hauts rouges emblématiques, Mme Wallendorf, sa femme, est brutale et complice dans sa folie, et Jennifer Wallendorf, leur fille est une puissance des médias sociaux qui essaie juste de comprendre l’amour, l’amitié et la domination du monde. La lutte de l’excentrique Wallendorf pour maintenir la façade d’une famille prospère alors que leur nature violente les déchire est au centre de l’histoire.

THIS GAME'S CALLED MURDER
M. Wallendorf (Ron Perlman) et Jennifer (Vanessa Marano)

Il y a là un petit quelque chose qui pourrait rappeler des familles comme les Hilton ou encore les Kardashian. Quant à la fille Wallendorf, sa façon de tout, tout, tout, publier sur ses médias sociaux est clairement une critique de notre société de partages excessifs. 

Mais encore…

Non, vous ne trouverez pas de grand dialogue ni de performances dignes d’un Oscar. Par contre, vous trouverez du plaisir en regardant le nouveau film d’Adam Sherman. 

The Game’s Called Murder est un film sombre et méchamment drôle sur les membres excentriques de la famille Wallendorf. Vive les riches névrosés!

Note : 5.5/10

Bande-annonce

Fiche technique

Titre original
This Game's Called Murder
Durée
105 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Adam Sherman
Scénario
Adam Sherman
Note
5.5 /10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fiche technique

Titre original
This Game's Called Murder
Durée
105 minutes
Année
2021
Pays
États-Unis
Réalisateur
Adam Sherman
Scénario
Adam Sherman
Note
5.5 /10

© 2021 Le petit septième