[FNC] Compétition courts métrages — Les nouveaux alchimistes 3

C’est parti pour la troisième section des nouveaux alchimistes du FNC!

A lack of clarity (Stefan Kruse Jørgensen) Danemark

Dans une ville, la lumière transperce la nuit. L’insomnie est éclairée par un écran d’ordinateur dans un espace urbain où le jour et la nuit ne se distinguent plus.

A lack of clarity

Heureusement, il y a le texte, parce que les images sont lassantes, ennuyantes. Pour que le film prenne tout son sens, il faut survivre aux 20 premières minutes. Finalement, il y a de l’intérêt dans le texte et les images qu’on fournit. Cela dit, le film gagnerait à avoir de meilleures images.

Anxious body (Yoriko Mizushiri) France/Japon

Êtres vivants, objets inanimés, formes géométriques et lignes. Du contact de ces différentes entités naît une nouvelle direction.

Anxious body

J’aurais envie de caractériser ce court métrage d’essai sur la réactivité de la peau. On y voit, en animation, comment la peau réagit lorsqu’elle se colle sur un ruban adhésif, contre une autre peau ou encore lorsqu’elle est pressée dans un filet rigide. Ce film est vraiment intéressant, car il nous permet de réfléchir à quelque chose que peu d’entre nous auront tendance à faire. Honnêtement, je n’avais jamais pris le temps de penser à la façon dont ma peau collait, s’étirait ou bougeait lorsque je prenais un bout de papier collant pour le mettre sur un cadeau que j’emballais.

Contraindre (Antoine Fontaine et Galdric Fleury) France

La police et la répression d’État nous forcent à nous résigner à une nationalité, une condition sociale, un genre, une couleur de peau. Ce film raconte comment les corps, sous les coups, subissent la contrainte et l’humiliation.

Contraindre

Un superbe film qui s’inscrit dans l’air du temps. Plutôt que de nous montrer en images réelles les multiples abus policiers, les réalisateurs ont plutôt choisi de capter les mouvements avec des petits capteurs (dans le même genre que la technique utilisée pour créer Gollum). Le résultat est assez impressionnant puisque ça crée une anonymité. Un film à voir… jusqu’à la toute fin du générique.

I gotta look good for the apocalypse (Ayce Kartal) France

Que se passerait-il si la crise que nous vivons était, en réalité, une déréalisation accélérée de nos vies?

I gotta look good for the apocalypse

Un film étrange qui joue sur l’idée que la pandémie actuelle pourrait être le fruit de nos cerveaux collectifs ou simplement l’intérieur d’un jeu de réalité virtuelle. Dans ce cas-ci, c’est peu probable, mais qui sait pour d’autres réalités?

Lolos (Marie Valade) Canada

Une jeune femme est confrontée à la naissance de seins en papier sur son corps et doit apprendre à apprivoiser cet étrange rapport amour-haine avec sa féminité.

Lolos

Celui-ci me laisse un peu incertain. Il est certes très intéressant et il met en lumière le « problème » des seins. Mais ça me semble un peu… exagéré. Mais peut-être que je trouve cela parce que je suis un homme et que, clairement, je ne vis pas avec des seins. Mais une chose est sûre, ce court film est tout à fait intéressant à regarder, ne serait-ce que pour l’image.

Skinned (Mike Hoolboom) Canada

Un terrible virus a raison d’Internet, et les humains observent ce désastre, tantôt pensif, incrédules, affligés ou philosophes. Nous avions des stars de cinéma et des musiciens célèbres; maintenant, nous n’avons que nous.

Skinned

En cette période de virus physique bien réel, nous sommes devenus encore plus dépendants d’internet. Mais que se passerait-il si le virus était numérique? La question trouve une sorte de réponse dans le solide Skinned. Ce film, tourné en cours de pandémie, réussit là où beaucoup échouent : être créatif et efficace avec des scènes qui ne comprennent qu’un seul personnage ou acteur. Ici, des plans rapprochés de visages, et une narration qui explique ce qu’était la vie avant et ce qu’elle doit être maintenant. À voir!

The sunset special (Nicolas Gebbe) Allemagne

Une plage isolée, le partenaire idéal, l’hôtel le plus exclusif : c’est la vie rêvée. Un voyage étrange dans un endroit luxueux où convergent désir inassouvi et nostalgie sans fin.

The sunset special

Quelle magnifique critique de ces gens pleins de cash, qui voyagent partout sans jamais rien découvrir, parce que confinés dans leurs magnifiques hôtels de luxe. On ajoute à ça la profondeur et la pertinence de leur fil Instagram et nous y voilà! Pour rendre l’expérience encore plus puissante, le réalisateur présente son histoire dans un univers de jeu vidéo cheap, rempli de glitch – ce qui ajoute au sentiment du ridicule de la vie de « je suis donc beau » des personnages. Clairement un des meilleurs courts de cette année.

Thinner than two ten – Thousandths of a millimetre (Gregor Eldarb) Autriche

Mousse de savon, divers dispositifs de cadrage et reflets sur un écran d’ordinateur constituent la matière première à partir de laquelle se déploie, pas à pas, un cosmos très fragile de l’« infra-mince ».

THINNER THAN TWO TEN-THOUSANDTHS OF A MILLIMETRE

Quoi dire de ce film sinon que… les couleurs sont jolies? L’intérêt du cinéma expérimental est d’essayer. Parfois c’est génial, et parfois pas. Ici on est plutôt dans la deuxième catégorie. En filmant un écran qui nous montre des couleurs possiblement provenant de bulles de savon n’est pas vraiment intéressant ni excitant à regarder. Passons au suivant.

Tunable mimoid (Vladimir Todorovic) Australie

Des scientifiques ont découvert la capacité unique d’un organisme extraterrestre à se régénérer après avoir été exposé à des radiations nocives. Cette vidéo a été réalisée pour le grand public afin de promouvoir les bénéfices de l’initiative Sustain Earth.

Tunable mimoid

Turnable Mimoid c’est un peu comme si on regardait quelque chose comme un mélange entre ce qu’on voit à travers la lentille d’un microscope et Star Wars. On ne sait pas trop où la réalité rencontre la fiction. Le résultat est un court métrage visuellement beau, mais un peu trop long. 2 minutes de moins, et j’achète!

***

La troisième section était riche en films pour le moins originaux. Demain je poursuis avec mon analyse de la section 4 des Nouveaux Alchimistes du FNC 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième