Danny Boy — De cascadeur à réalisateur, un hommage à Tarantino

Danny Boy - AfficheDanny Boy est un premier court métrage pour Cory DeMeyers, qui a remporté un prix en tant que cascadeur pour le film de Tarantino Once Upon a Time in Hollywood. 

Francis (Sammy Horowitz) et Danny (Jett Janson) se préparent pour un cambriolage, de l’argent facile! Ils ont été mis en relation par un ami mutuel Stevie B qui ne se présentera pas (on comprendra pourquoi…). Les événements vont prendre une tournure inattendue lorsque la susceptibilité de Danny rencontrera l’homophobie de Francis.

L’envers de la médaille

DeMeyers a ajouté un ingrédient rarement vu dans les films de gangsters en traitant de l’homophobie. Rapidement, on trouve le personnage de Francis antipathique dans sa vieille voiture qui date de la même époque que sa mentalité rétrograde. 

Puis Danny, en réaction aux propos homophobes de Francis, révèle une grande susceptibilité ainsi qu’une violente impulsivité. Pourtant, on connecte avec Danny, on est presque fier de son geste qui est plus que discutable d’un point de vue moral.  Demeyers joue sur la vague de l’antihéros en attirant la sympathie de son public pour un criminel violent défenseur des non hétérosexuels. 

Danny Boy_Sammy_Horowitz - Envers de la médaille
Francis (Sammy Horowitz)

Le réalisateur voulait montrer l’envers de la médaille et démontrer que chacun a son propre système de croyance que l’on ne peut pas projeter sur les autres. Francis s’accroche à son modèle masculin viril alors que Danny défend son identité sexuelle.

La technique

C’est un film de dialogues qui me rappelle le style Tarantino. C’était un choix délibéré de la part de DeMeyers et Horowitz qui désiraient faire autre chose que des scènes d’action tout en rendant hommage à leur réalisateur préféré.

Je trouve judicieux pour Demeyers de faire preuve d’humilité dans ce nouveau défi en voulant faire les choses simplement et en se focalisant sur les dialogues et les personnages. Sans oublier que le scénariste Horowitz fait preuve d’un grand talent pour raconter l’histoire. 

Danny Boy_Jett_Jansen_Fernandez_Sammy_Horowitz - La technique
Danny (Jett Janson) et Francis (Sammy Horowitz)

Je souligne aussi les performances d’Horowitz et Janson qui sont particulièrement convaincants dans leurs rôles respectifs.

Mes impressions

Danny Boy est un court métrage réalisé simplement mais impeccablement avec beaucoup de rigueur. Seul bémol, bien que la tension soit palpable dans le dialogue, il n’y a pas d’escalade dans l’échange et la réaction de Danny nous semble sortie de nulle part. On peut comprendre qu’il y a beaucoup à déballer pour un court métrage.

Danny Boy_Jett_Jansen_Fernandez_Sammy_Horowitz - Mes impressions

Pour conclure, j’ai trouvé que c’était un bon thriller bien livré. Le pari est réussi pour Demers pour sa première expérience de réalisation. 

Note 8/10

Fiche technique : 

Titre original: Danny Boy
Durée: 12 minutes
Année : 2021
Pays : États-Unis
Réalisateur : Cory DeMeyers
Scénariste : Sammy Horowitz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième