Howling Village (犬鳴村) — Mourir noyés

« L’eau s’en vient. Cours! »

Howling Village - afficheAprès la disparition de son frère, une jeune psychologue se rend dans un lieu hanté et maudit, tristement célèbre, connu sous le nom de « Howling Village » [Village hurlant] pour enquêter sur sa disparition et découvrir la sombre histoire de sa famille.

Avec Howling Village, Takashi Shimizu poursuit dans la lignée de The Grudge et offre un film terrifiant, qui vous empêchera de dormir. À ne pas regarder seul, comme moi. 😉

Pas le plus original 

L’histoire de Howling Village n’est pas si originale. Des villages hantés ou fantômes, on en a vu. Et, évidemment, la façon horrible par laquelle le village est disparu ne surprendra pas le cinéphile averti. Les acteurs sont corrects, sans être épatants. Mais…

Howling Village - Pas le plus original

Son scénario simple prend toute son ampleur avec la mise en scène. Shimizu n’en est pas à son premier film d’épouvante. Et on doit dire qu’il sait s’y prendre. La composition de l’image est parfaite, le choix des décors est judicieux et le rythme fonctionne. Parce que de toute façon, ce n’est pas tant l’originalité ou la profondeur du scénario qui fait un bon film d’horreur.

Mais ça fout la trouille

Alors, qu’est-ce qu’on cherche dans un film d’horreur? On veut avoir peur ou être dégouté. Rares sont les films qui y parviennent vraiment. La multiplication des films d’horreur grand public, remplis d’effets numériques a mis de côté l’essence même du cinéma d’horreur. Les Espagnols et les Japonais, eux, n’ont pas oublié l’essence. J’ai encore mal en pensant à The night of the Virgin

Le nouveau long métrage de Shimizu réussit là où peu de films réussissent : il fait monter le rythme cardiaque, fait sursauter et, surtout, il fout la trouille! C’est ça qui est amusant avec les bons films d’horreur. On a beau savoir que quelque chose approche, on finit par se laisser prendre. Et quand un film qu’on regarde avec des sous-titres réussit à faire ça, ce n’est pas rien. 

Howling Village - Ça fout la trouille
La jeune psychologue et ses frères

Ici, un autre aspect qui est bien traité, c’est de nous faire aimer un personnage pour ensuite nous effrayer avec. Je n’en dis pas plus.

Mais encore…

Tenez-vous pour averti : si vous avez facilement peur en regardant des films, celui-ci n’est pas pour vous. Mais si vous êtes capable d’en prendre, lancez-vous!

Howling Village est exactement ce à quoi devraient ressembler les films d’horreur. Après ça, vous ne pourrez plus vous contenter de peu…

Note : 8/10

Bande-annonce

Fiche technique : 

Titre original : 犬鳴村
Durée : 108 minutes
Année : 2020
Pays : Japon
Réalisateur : Takashi Shimizu
Scénario : Takashi Shimizu et Daisuke Hosota

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième