[Annecy Festival] 2021 — Sélection Courts métrages Jeune Public

C’est avec la sélection des courts métrages en compétition dans la catégorie Jeune public que nous terminons notre couverture du Festival International du film d’animation d’Annecy 2021.

Les films

Méga méga méga méga fête (Collectif 14 enfants, Louise-Marie Colon, Simon Medard) – Belgique – 4 minutes

Méga méga méga méga fêteLes histoires commencent-elles toujours par une page blanche ?

Ce petit film est très sympathique. Un groupe d’enfants narre le processus créatif menant à la réalisation d’une histoire. Ici, un pauvre dragon veut réaliser une méga fête avec ses amis. Comment y parviendra-t-il? C’est ce que raconte ce court film que mon 5 ans a beaucoup aimé.

Kiko et les Animaux (Yawen Zheng) – France/Swisse – 7 minutes

Kiko et les animauxKiko persécute tous les animaux. Il ne cesse de les tyranniser, même la plus petite souris n’y échappe pas! Comment lui expliquer qu’ils sont comme lui, capables de ressentir des émotions, d’aimer, et qu’ils méritent le respect?

Le film de Zheng est une jolie leçon pour les jeunes enfants, surtout ceux de la ville. Le film montre qu’il faut respecter les animaux. Un petit film aussi bon pour les tout petits que les grands.

Rawr (Sorcha McGlinchey) – Irlande – 3 minutes

RawrUne jeune fan de dinosaures est tout excitée de découvrir le nouveau film que son programme préféré a annoncé. Mais lorsqu’arrive enfin le jour tant attendu, Clíodhna apprend que le Royaume-Uni est entré en confinement.

Un rare film sur le confinement qui est bien. Par contre, Rawr est moins concret pour les jeunes publics. Mes garçons ont moins embarqué. Mais, compris dans un programme avec d’autres films, il faut le coup.

Un caillou dans la chaussure (Éric Montchaud) – France/Suisse – 11 minutes

Un caillou dans la chaussureUn élève arrive pour la première fois dans sa nouvelle classe. Ce n’est pas un élève comme les autres, c’est une grenouille dans une classe de lapins.

Un caillou dans la chaussure est un très beau et bon film. Malheureusement, il est aussi très abstrait pour un enfant. L’acceptation malgré les différences n’est pas un concept facile, surtout lorsqu’on montre, à l’aide de texte dans le film, que les personnages ne parlent pas la même langue. Il faut que l’enfant soit en mesure de lire assez rapidement. Disons que ce court est plus pour des enfants de 8 ans et plus. 

The Wonderful Story of Aisha, Ali and Flipflopi the Multicoloured Dhow Boat (Kwame Nyong’o) – Kenya – 4 minutes

The wonderful story of Aisha, AliAisha et Ali sont tristes de la pollution plastique qui gâche leur village par ailleurs idyllique de la côte kenyane. Ils décident de faire quelque chose pour y remédier : collecter tout le plastique et construire un gros bateau dhow à voiles !

Ce film est à l’opposé du précédent. Il manque un peu de subtilité. Au moins, le message est bon. Il faut recycler. Mais ce n’est vraiment pas le meilleur film que vous verrez à Annecy cette année.

Inkt (Erik Verkerk, Joost Van Den Bosch) – Pays-Bas – 2 minutes

InktVoici une pieuvre maniaque du rangement. Mais parfois, même avec autant de bras, il n’est pas toujours possible d’atteindre ses objectifs.

Inkt est un des films les plus amusants de la catégorie. Celui-ci plaira aux plus jeunes par son thème simple, et son personnage de pieuvre colorée. Et il plaira aux grands par son côté comique. Un joli film sur les difficultés de la communication.

Printsessa y bandit (Sosnina Mariya, Mikhail Aldashin) – Russie – 3 minutes

Printssessa y banditUn jour, la princesse tomba amoureuse d’un bandit…

Ce film raconte l’histoire parfaite pour tous ces hommes qui se plaignent que les femmes tripent toujours sur les trous du cul. Et le film leur donne raison. Un mignon petit film que l’adulte a beaucoup aimé. En voir en famille!

Tulip (Phoebe Wahl et Andrea Love) – États-Unis – 9 minutes

TulipNous suivons Tulipe, petite fille née d’une fleur, alors qu’elle explore le jardin extraordinaire et sauvage situé à l’extérieur de la maison de sa mère.

Tulip est un petit conte pour les petits. Malgré qu’il soit en anglais, mes deux bambins ont adoré. Le fait que le personnage soit trop petit pour faire des choses d’adultes leur a certainement parlé. L’histoire est simple et il n’y a pas de morale idiote. Un bon petit film pour les tout-petits.

Itchy the Camel: Tennis Ball (Anders Beer et PH Dallaire) – Canada – 1 minute

Itchy the CamelItchy est un chameau simple d’esprit mais charismatique. Son seul souci : sa bosse qui le gratte à en perdre la tête. Distrait, il marche paisiblement dans le désert lorsqu’une balle de tennis l’atteint de plein fouet au museau!

Quel chameau amusant que cette petite bête. Un film simple, des images vives et un personnage qui fera rire les enfants. Un beau bravo!

Pod oblakami (Vasilisa Tikunova) – Russie – 4 minutes

Pod OblakamiWalter l’agneau veut plus que tout devenir un nuage beau et libre. Mais le chemin qui mène à son rêve s’avère vraiment difficile et imprévisible.

Ce film est amusant, mais il y a un manque au niveau narratif. J’hésite à ajouter que la logique n’est pas vraiment là non plus. Même s’il s’agit d’un film pour enfant, il faut tout de même que la logique soit respectée. Cela dit, mes petits ont bien aimé.

Bémol (Oana Lacroix) – Suisse – 6 minutes

BémolUn rossignol déplumé chante dans la forêt. Son chant berce le petit ours qui peine à dormir, apaise les querelles des écureuils et divertit le couple de cygnes qui nage sur l’étang.

Bémol a été un des préférés de mes enfants. Et je dois dire que je l’ai bien aimé aussi. Ce petit film laisse le cœur léger. Les images en 2D sont charmantes, les animaux attachants et surtout, la musique est entraînante. Je vous le suggère vivement.

Temps de cochon (Emmanuelle Gorgiard) – France – 9 minutes

Temps de cochonLa pluie s’est invitée dans le champ du Quatuor à cornes. Marguerite, Aglaé, Clarisse et Rosine pestent contre le mauvais temps. Quand il pleut, impossible de s’amuser ! Mais impossible n’est pas Charly !

Un joli petit film qui montre que lorsqu’on est positif, il y a toujours moyen de s’amuser. Et la petite chanson reste en tête. À ne pas manquer. Et pauvre parent qui devra écouter ses petits chanter la pièce entamée par les vaches.

***

Notre couverture de l’édition 2021 du Festival International du Film d’Animation d’Annecy se termine donc avec un grand plaisir. Une fois de plus, le festival a proposé une superbe sélection de courts métrages. J’ai déjà hâte à l’an prochain! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le petit septième