Edge of the World - Une

Edge of the World — Faire la guerre

« To have peace, we must make war, This is war! »
[Pour avoir la paix, il faut faire la guerre. Ça, c’est la guerre!]

EDGE_OF_THE_WORLD - afficheUn film d’aventure basé sur l’histoire de James Brooke (Jonathan Rhys Meyer), qui en 1839 navigue vers l’île de Bornéo en compagnie de son cousin, le colonel Arthur Crookshank (Dominic Monaghan) et son jeune neveu, Charles (Otto Farrant) et de Subu (Shaheizy Sam), un interprète..

Ils aident Makota, gouverneur de Sarawak à lutter contre les rebelles. Sa bravoure, ainsi que sa dévotion pour ce pays, lui vaudront de devenir le nouveau Rajah du Royaume de Sarawak. 

Cette histoire a inspiré quelques livres à succès, dont The Man Who Would Be King de Rudyard Kipling et Lord Jim de Joseph Conrad. L’épopée de Brooke aurait aussi servi d’inspiration au film culte Apocalypse Now de Coppola. 

La découverte, pas la conquête

On pourrait croire que cette quête noble et altruiste cache des orientations de conquête de l’île de Bornéo. Le pays est riche en épices, en or et en charbon. D’autant plus qu’en 1839, les Britanniques dominent la moitié du monde.

Cependant, Brook part à la découverte de l’Ile avec son propre argent, hérité de son père. Il ne représente pas la couronne britannique. Dès le début du film, on sent que Brooke est affligé d’un malaise de vivre. Son appétit d’exploration pour ces contrées lointaines est une tentative d’échapper à lui-même, et ça ne fonctionne pas du tout.   

Edge of the world - La découverte

Un étranger

Brooke est rapidement conquis par le charme du pays qu’il voit comme un paradis sur terre. Il est aussi charmé par Fatima qui deviendra sa femme. Tout tombe en place pour ce voyageur qui a enfin trouvé un sens à sa vie. Il se sent chez lui.

Les villageois de Sarawak ne tardent pas à voir Brooks comme une sorte de Dieu, un roi. Ils le jaugent comme un homme qui a énormément de « semingat », une mesure de force et de pouvoir. 

En Angleterre, il est un homme qui a lâchement laissé tomber sa femme et son fils. Alors qu’à Sarawak, il est un explorateur, qui pourrait éventuellement faire honneur à sa famille.  

Alliances et trahison

Sans mentir, Brooke laisse planer l’impression qu’il est sous les ordres de la reine d’Angleterre. Makota (Bront Palarae) et son cousin, le Prince Bedruddin (Samo Rafael), destiné à devenir Sultan, voient en lui un allié potentiel.

Makota lui demande de l’aide (et surtout ses canons) pour attaquer les rebelles. Il acceptera éventuellement, selon ses propres conditions. Cependant, c’est un leurre, et Brooke se retrouve à attaquer d’innocents villageois. Il s’arrête net, ce qui lui vaut le respect de ses hommes, mais aussi des villageois. 

Sa présence dans le Royaume de Sarawak ne passera pas inaperçue et il s’allie à Madame Lim (Josie Ho), ainsi qu’au prince Bedruddin avec qui il lie une amitié profonde. 

Edge of the world - Alliances et trahison

Le nouveau Rajah de Sarawak

Le prince Bedruddin lui offre le royaume de Sarawak en échange de sa victoire envers les rebelles. Brook acceptera dans l’unique but de s’interposer devant Makota. Ce dernier, offusqué, quitte Sarawak. Le Sultan de Brunei le sacre roi et c’est ainsi que Brooke devient le nouveau Rajah du Royaume de Sarawak. 

Son cousin et son frère quittent le royaume et retournent en Angleterre. Mais Brooke choisit de rester. Il règnera avec des valeurs d’amitié et de loyauté, et va se battre contre l’esclavagisme, la piraterie et la coupe de têtes, cherchant à créer sa propre utopie. 

La guerre

Cette paix ne durera pas, deux ans plus tard, le village est attaqué par les Lanun. Cette fois-ci, ils ont à leur tête Makota, toujours aussi assoiffé de pouvoir. 

Brook essaiera d’obtenir l’appui des Britanniques pour défendre Sarawak, en échange de ressources naturelles présentes à Bornéo. Mais ceux-ci vont chercher à faire renoncer ce pays à Brooke, et à le faire revenir en Angleterre, se marier et mener une vie paisible. Ce qui leur permettrait de faire de Sarawak une colonie de l’Angleterre et d’avoir accès au charbon. Brooke rejette l’idée avec conviction. Il choisit Sarawak. Il choisit sa femme, Fatima.

Brook est malade, Les Lanun, profitent de son état de faiblesse pour préparer une attaque. C’est un massacre! Le prince Bedruddin est assassiné. Pendant ce temps Brooke, malade, n’est pas en mesure de défendre son royaume et se cache. Plus tard, il découvre avec dégoût, les résultats de l’attaque. Il se sent responsable. C’est à lui que Makota a toujours voulu s’en prendre et Brooke se venge à la manière sauvage de ce dernier.

Edge of the world - La guerre

Mes impressions

Edge of the world est un film d’aventure intéressant, qui nous plonge dans un autre univers. Le film est absolument magnifique et met en valeur les décors époustouflants de l’île de Bornéo. La réalisation fait preuve d’un grand souci du détail. Les éléments diplomatiques du film demandent une attention soutenue.

Brooke est très humain, avec ses forces et ses faiblesses, ce qui le rend attachant. Le jeu de Jonathan Rhys Meyer jeu m’a un peu rappelé celui de Martin Sheen dans Apocalypse Now

C’est un excellent divertissement qui m’a permis d’en apprendre un peu plus sur un royaume que je ne connaissais pas du tout. 

Note : 8.5/10

Bande-annonce

Fiche Technique :

Titre original : Edge of the World
Durée : 104 minutes
Année : 2021
Pays : Étatd-Unis, Royaume Unis, Malaysie, Chine
Réalisateur : Michael Haussman
Scénario : Rob Allyn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le petit septième