A bump Along the Way — Un film drôle, poignant et sincère

A bump along the way - afficheUne mère célibataire fêtarde et insouciante (Bronagh Gallagher) de 44 ans tombe enceinte à la suite d’une aventure d’une nuit, au grand désespoir de sa fille, une jeune adolescente de 15 ans (Lola Petticrew).

Il n’est jamais trop tard pour avoir un polichinelle dans le tiroir!

Ce film est entièrement scénarisé par Tess McGowan, mis en scène par Shelly Love et produit par Louise Gallagher (la sœur de Bronagh). L’histoire se déroule dans le Derry, en Irlande du Nord. Elle tourne principalement autour de Pamela (Bronagh Gallagher), une femme optimiste et de bonne humeur par nature, qui travaille dur pour élever seule sa fille après que son partenaire l’ait quitté. Quant à sa fille, Allegra (Lola Petticrew), elle désapprouve totalement le style de vie insouciant de sa mère et son absence de perspectives sur le long terme. Leur relation, assez fragile, est d’autant plus mise à l’épreuve quand Pamela tombe enceinte après une nuit plutôt arrosée avec Barry (Andy Doherty), un plombier de 24 ans qui n’est pas prêt à accepter la responsabilité de cette paternité. L’événement va rendre leur situation financière et émotionnelle encore plus difficile.

La grande force de ce film est sans aucun doute la combinaison de deux talents, celui de Shelly Love qui signe ici son premier long métrage et la prestation de Bronagh Gallagher. Son personnage rend le film drôle, poignant et sincère. Gallagher est une doyenne du cinéma irlandais. Elle a eu son premier rôle en 1990, dans le téléfilm Dear Sarah de Frank Cvitanovich, mais elle est surtout connue pour avoir incarné Bernie dans The Commitments de Roddy Doyle (1996) et plusieurs petits rôles dans de grandes productions internationales, comme Pulp Fiction (1994), Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (1999) et Sherlock Holmes (2009).

A bump along the way - milieu
Pamela (Bronagh Gallagher)

Même si la trame narrative de A bump Along the Way n’a rien de nouveau, elle n’en reste pas moins bien ficelée. Au cours de ces trente dernières années, nous retrouvons régulièrement des prémisses basées sur les difficultés et les combats d’une mère célibataire immature, le conflit des générations, les préjugés sociaux et le harcèlement au lycée. Shelly Love traite en douceur des sujets bien actuels allant de la négligence patriarcale à l’intimidation des adolescents. L’histoire est bien mise en valeur, les personnages sont attachants et la direction photo est bien travaillée. Il en va de même pour l’attitude rebelle d’Allegra avec son manque de confiance en elle et ses écarts de conduite même s’ils sont semblables à de nombreux drames sur l’adolescence, ils servent efficacement au développement de la relation conflictuelle avec sa mère. 

Dans l’ensemble, ce premier long-métrage de Shelly Love est une comédie plaisante et divertissante. Les personnages sont authentiques. En somme, un mélange de crainte et de fierté d’être à nouveau maman, juste au moment où plus rien n’était censé lui arriver.

Note : 6,5/10

Bande-annonce

Fiche technique : 

Titre original : A bump along the way
Durée : 95 minutes
Année : 2019
Pays : Royaume-Uni
Réalisateur : Shelly Love
Scénario : Tess McGowan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième