The human factor — Une grande exploration

The Human Factor - AfficheIl n’y a aucun doute, le conflit israélo-palestinien est un sujet de société d’une immense complexité. Il dure depuis 1948, les enjeux très spécifiques aux deux pays et trouver un accord est incroyablement compliqué. Nombreux sont les scandales et les violences qui ont eu lieu durant les presque 73 ans d’existence du conflit. Pourtant, plusieurs démarches pour amener la paix entre Israël et la Palestine ont été créées. Plusieurs pays ont essayé de régler ce problème mondial, surtout les États-Unis qui ont eu une place prépondérante dans le processus. C’est ce que raconte The human factor

Le réalisateur israélien Dror Moreh, qui avait déjà exploré le sujet via les services secrets israéliens dans son documentaire de 2012 The Gatekeepers, a rencontré les différents médiateurs ayant tenté de créer une paix entre les deux nations du Moyen-Orient. Avec les différentes entrevues effectuées et plusieurs images d’archives, il s’intéresse surtout à la période durant le mandat de Bill Clinton, témoin de nombreux évènements, et le moment où le conflit a été le plus proche de voir la fin. Moments historiques, anecdotes cocasses et véritables témoignages des principaux intéressés ponctuent le documentaire.

Le film est en effet une véritable mine d’or d’informations sur le sujet. Il donne une explication du conflit israélo-palestinien certes sommaire, mais suffisante pour ceux qui n’ont aucune connaissance sur cet enjeu. Il est aussi intéressant que tous les intervenants soient des médiateurs américains, car ce sont à la fois ceux qui ont vécu cette histoire au premier plan, mais aussi les héros de l’ombre cachés derrière la grande figure qu’est le président. On peut, certes, penser que d’interviewer que le côté américain soit un peu biaisé, mais c’était le choix judicieux pour le film. Aussi, ce qui est raconté est totalement fascinant. Si l’explication de toutes les démarches mises en place et des enjeux politiques sont entièrement capables de nous intriguer, ce sont surtout les différentes anecdotes, souvent drôles, ponctuant les témoignages qui sont les véritables pépites du documentaire. Mention spéciale à celle où les Américains se préparent à différentes techniques afin de recevoir Yasser Arafat à la Maison blanche. Cette anecdote est tout simplement hilarante. Même si on connaît le fin mot de l’histoire, le dénouement du film amène une petite mélancolie. Les médiateurs qui parlent de leurs regrets, de voir leur mission échouer, en ajoutent davantage. À la fin, on reste choqué de savoir que la paix entre Israël et la Palestine ne verra pas le jour de sitôt, surtout si c’est à cause de destins malencontreux et de tristes malentendus. 

The human factor - Gamal Helal, Bill Clinton, Yasser Arafat at Camp David - Milieu
Gamal Helal, Bill Clinton, Yasser Arafat au Camp David

S’il fallait trouver un défaut au film, et à ce stade, ce serait du chipotage, c’est qu’il pourrait en dire plus. Sans que ce soit de la publicité mensongère, la promesse du film est de montrer trente années où les médiateurs américains tentent d’amener la paix, mais au final, on voit surtout huit années où des choses se sont passées et 22 autres qui sont survolées. Il aurait été intéressant d’en savoir plus sur la période W. Bush, Obama et même Trump, afin de voir s’il y a eu une évolution dans le processus, au lieu de rester trop longtemps sur la période Clinton. Mais je précise, ça reste du chipotage. Il se peut très bien que les négociations post-Clinton ne soient pas aussi passionnantes et aussi remplies. Mais, même dans sa forme finale, le film regorge déjà d’une tonne d’informations.

The human factor, s’il n’a rien d’innovant dans sa forme, est un film qui nous en apprend beaucoup. Il nous apprend qu’Israël et la Palestine ont été à deux doigts de se réconcilier, que de nombreuses personnes y ont contribué, que de nombreuses choses se sont déroulées dans les coulisses et que ce conflit reste l’une des choses les plus complexes qui se déroulent dans le monde. Un documentaire à la fois éducatif et fascinant.

8/10

Bande-annonce

Fiche technique : 

Titre original : The human factor
Durée : 108 minutes
Année : 2019
Pays : Royaume-Uni / Israël
Réalisateur : Dror Moreh
Scénario : ORon Adar et Dror Moreh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le petit septième