« Est-ce que vous croyez aux légendes, Tom? »

Félix et le trésor de Morgaa - afficheConvaincu que son père disparu en mer deux ans plus tôt est toujours vivant, Félix, 12 ans, part à sa recherche en compagnie du vieux Tom, un marin à la retraite, Quack, le perroquet voleur à la tire unijambiste et Ulysse, le chat qui se comporte comme un chien. Leur périple les conduit jusqu’à l’Ile-de-la-Nuit-Éternelle, dans une cité souterraine où se cache une société secrète dirigée par la mégalomane Morgäa, détentrice d’un trésor.

Avec Félix et le trésor de Morgäa, Nicola Lemay offre un genre de conte pour tous en animation 3D : une quête, une aventure fantastique purement québécoise.

Bien ancré au Québec

Félix et le trésor de Morgaa - Ancré au QuébecAvec son film, Lemay raconte, en animation, un conte pour tous qui s’inspire de notre folklore et de notre environnement géographique si riche. Il explique : « Comme ma source d’inspiration initiale était mon amour pour les phares et la mer, j’ai tout naturellement utilisé des endroits qui existaient réellement chez nous, dans ce cas-ci les magnifiques Îles-de-la-Madeleine. »

Bien entendu, il s’agit d’un folklore plus près de celui des gens des Îles-de-la-Madeleine que des gens qui habitent à Montréal. Mais ce coin de pays situé aux abords de l’océan Atlantique fait partie de nous. Et de toute façon, quel enfant n’a jamais rêvé de découvrir un trésor sur une ile déserte? C’est donc ainsi que Félix et Tom naviguent de Cap-aux-Meules jusqu’à cette ile où le garçon espère pouvoir retrouver son père disparu.

La quête du père et de l’immortalité

Félix et le trésor de Morgaa - Quete du père
Félix

Deux thèmes principaux prennent place dans Félix et le trésor de Morgäa : la quête du père, et la quête d’immortalité. La recherche de l’immortalité fascine l’humain depuis la nuit des temps. Deux cents ans av. J.-C., Qin Shi Huang, le premier empereur de Chine, aurait trouvé la mort en avalant un médicament censé le rendre immortel. Le Pape Innocent VIII aurait connu le même sort en 1492 en subissant une transfusion sanguine qui devait contrer le processus de vieillissement des organismes. 

Mes enfants ont 3 et 4 ans. La quête du père les a bien touchés. Ça leur parle. Mais l’immortalité… Mon 3 ans ne s’est pas posé de questions. J’imagine qu’il est trop petit pour se questionner à propos des thèmes qu’il ne comprend pas. Il semblait plus focusser sur la recherche du père. Mais mon 4 ans, lui, essayait de figurer ce que pouvait bien vouloir dire « immortalité ». Après avoir pris le temps de lui expliquer, il ne comprenait toujours pas. Évidemment, la peur de vieillir ne sonne aucune cloche chez un enfant de 4-5 ans. L’immortalité serait donc là pour intéresser les parents? Bon. Ça ne m’a pas touché non plus. Le thème est mal présenté s’il vise un adulte et il n’est pas pertinent si on vise les jeunes enfants. 

L’île où arrivent Tom et Félix abrite donc une caverne secrète, où se trouve la « Cité éternelle », habitée par une secte dirigée par Morgäa, une quarantenaire mégalomane qui détient le secret de la jeunesse éternelle et de l’immortalité. Et pour garder sa secte à flot, elle est constamment à la recherche de milliardaires prêts à s’installer avec eux et prêts à donner généreusement. Encore là, tout ça ne parlait pas beaucoup à mes tout-petits. Mais j’imagine qu’un enfant de 7-8 ans, lui, comprendra l’importance du financement que recherche Morgäa.

Mais encore…

Félix et le trésor de Morgaa - Mais encoreLe film commence lentement. Trop lentement. À 3 reprises mes enfants m’ont demandé si le film était fini. Ça a pris un bon 30 minutes avant qu’ils soient captés par l’histoire. Moi, je n’ai jamais vraiment embarqué. Mais nous ne sommes probablement pas le public cible. Mais si vos enfants ont entre 5 et 10 ans, ils auront probablement un bon moment à regarder ce film.

Félix et le trésor de Morgäa est un conte d’aventure qui fait rêver. Puisqu’il n’y a aucun personnage féminin offrant la possibilité de s’identifier, il sera probablement plus apprécié par les garçons que par les filles. Une omission un peu dommage en 2021. Tout de même, ce film mérite d’être regardé. Surtout qu’il arrive juste à temps pour la semaine de relâche. Vous pourrez donc le voir en salles dès le 26 février. Il sera aussi présenté, en ligne (en théorie) lors du 24e FIFEM qui débute le 27 février.

Note : 6.5/10

Bande-annonce :

Fiche technique : 

Titre original : Félix et le trésor de Morgäa
Durée : 87 minutes
Année : 2021
Pays : Canada (Québec)
Réalisateur : Nicola Lemay
Scénario : Marc Robitaille

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *