« – Cosi!
– Ma come, cosi? Che significa?
– Niente.
– Come niente?
– SEDUZIONE »

7 ore per farti innamorare - afficheMaudite St-Valentin. Je me retrouve, tout seul dans mon lit, à regarder une comédie romantique dans le cadre du ICFF at Home. Moi qui déteste les comédies romantiques. Heureusement, il s’agit d’un film italien. Au moins, ce sera une occasion de pratiquer cette langue que je tente de maitriser depuis quelques années…

Giulio est un journaliste dans le domaine de l’économie, qui sera bientôt marié à Giorgia. Malheureusement, elle le quitte le jour de ses noces, et il se retrouve soudainement seul, sans emploi et contraint de reconsidérer ses convictions profondes vis-à-vis de l’amour. Désespéré et déterminé à reconquérir le cœur de sa fiancée, Giulio s’inscrit à des cours pour célibataires menés par Valeria, une femme magnifique et forte, mais désenchantée par ses expériences amoureuses. C’est ainsi que Giulio et Valeria collaborent dans le but d’aider Giulio à rédiger un article tout en regagnant le cœur de Giorgia.

À mon grand étonnement, Giampaolo Morelli offre, avec 7 ore per farti innamorare, un film prévisible, mais franchement agréable à regarder. Une belle comédie sur les jeux de la séduction. J’ai même réellement ri pendant ce film. 

L’art de la séduction

La thématique n’est pas nouvelle. On a vu à de multiples reprises des films qui misaient sur l’art de la séduction et sur le pauvre type qui ne sait pas s’y prendre. Mais Morelli réussit à rendre la quête de son personnage crédible. Qui n’a pas voulu changer afin de pouvoir reconquérir son ex?

7 ore per farti innamorare - art de la séduction
Giulio (Giampaolo Morelli)

Comme c’est généralement le cas, pour créer des situations drôles, on compte sur un super duo. Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas de deux hommes, mais bien d’un homme et d’une femme. D’ailleurs, Serena Rossi est splendide dans son rôle de femme enseignant à des hommes comment conquérir une femme. Et évidemment, ce n’est pas en étant soi-même ou en étant honnête que ça se passe. Messieurs, sachez que dans la séduction, toutes les ruses sont bonnes. 😉

C’est donc l’homme, cette fois-ci, qui devra changer. Et ce n’est pas simplement en retirant ses lunettes et en détachant ses cheveux qu’il deviendra séduisant. Il devra se réinventer grâce à Valeria. En fait, la majeure partie du film traite de comment il devra se réinventer pour y arriver. Et c’est franchement réussi.

Plus drôle que quétaine

Le problème des grandes comédies romantiques est qu’elles ont la fâcheuse tendance à être plus quétaines qu’amusantes. On vise le awhhhh et on oublie les dialogues. Dans 7 ore per farti innamorata, comme c’est généralement le cas dans le cinéma italien, on mise justement sur le dialogue. Morelli est un auteur. Et ça s’entend quand on regarde son film. 

Son long métrage ne révolutionne rien. Mais il est efficace. Pas de petites larmes inutiles, pas de gros gags lourds. Mais une histoire sympathique et des personnages attachants. Ils sont juste assez réalistes pour être crédibles, et juste assez caricaturaux pour être drôles. Bravo!

7 ore per farti innamorare - drôle pas quétaine
Giulio, Valeria (Serena Rossi), et l’ex fiancée avec son nouveau chum

Mais encore…

Personnellement, je n’aime pas les films de genres. Encore moins les comédies romantiques. Je ne dirais pas que nous avons ici affaire à un grand film. Pas du tout. Mais tout de même une comédie romantique que j’ai eu du plaisir à visionner et qui ne contient aucune longueur. Sans oublier le charmant accent napolitain…

Vous cherchez un bon petit film à regarder en amoureux? 7 ore per farti innamorata (7 heures pour gagner son cœur) est parfait. Il est disponible du 14 au 24 février 2021, sur la plateforme du ICFF.

Note : 7.5/10

Bande-annonce

Fiche technique : 

Titre original : 7 ore per farti innamorare
Durée : 104 minutes
Année : 2020
Pays : Italie
Réalisateur : Giampaolo Morelli
Scénario : Gianluca Ansanelli et Giampaolo Morelli

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *