« Helter Skelter simply means confusion .»
[Helter Skelter signifie simplement confusion.]

Helter Skelter Il y a exactement 50 ans aujourd’hui, le 25 janvier 1971, Charles Manson et trois membres de sa « famille » ont été condamnés pour les meurtres brutaux de neuf personnes en 1969, dont Sharon Tate, Jay Sebring et Abigail Folger. Pourquoi, après 50 ans, la famille Manson imprègne-t-elle encore notre culture, nos médias et nos peurs? 

Helter Skelter: An American Myth tente de répondre à ces questions.

Réalisée par Lesley Chilcott (Watson, Codegirl), elle est également la productrice de An Inconvenient Truth, It Might Get Loud et Waiting for Superman. Cette série True Crime est le récit le plus sincère sur l’histoire de la Manson family jamais mis à l’écran. L’épisode 1 débutera ce jeudi 11 février à 21 h HE, avec un nouvel épisode diffusé chaque semaine jusqu’au 18 mars. Chaque épisode sera disponible sur demande.

Charles Manson – Le mythe noir des années 60

Si vous avez vu Il était une fois à Hollywood de Quentin Tarantino dernièrement, vous connaissez alors la version édulcorée et hollywoodienne des meurtres de Charles Manson. Mais Helter Skelter: An American Myth  est une immersion dans la vie démantibulée de ce criminel tristement célèbre.

Lesley Chilcott, la réalisatrice, recrée à travers son documentaire le monde qui a vu naître et grandir Charles Manson. De son enfance chaotique à la délinquance, du milieu hippie au crime, le tout autour de la ville de Los Angeles à la fin des années 1960. La série est alimentée par l’intégration d’émissions de radio et de séquences d’archives. Les jingles radio sont mélodieux, mais implacables et sans aucune allégresse. Les publicités sonnent comme des déclarations factices qui ne pourraient faire effet que sur une population lobotomisée. Chilcott n’utilise pas de narrateur pour nous guider à travers le passé de Manson. Nous découvrons les événements à travers leurs yeux des journalistes, des policiers et des membres de la famille Manson. Le documentaire nous enferme dans ce monde de 1969 aussi bien au niveau visuel que sonore, nous laissant seuls, livrés à nous même,  face à ce sombre destin.

Helter Skelter - Charles Manson le Mythe
Charles Manson à différents âges

Né en Ohio en 1934, Charles Manson passe plusieurs années en prison pour vols, fraudes et proxénétisme. Durant cette période en prison, il a suivi quelques cours basés sur le livre de Dale Carnegie: How to Win Friends and Influence People (comment gagner des amis et influencer les gens). Ce livre fournit un plan presque infaillible sur la façon de manipuler les autres. Le fait que Manson se soit familiarisé avec les techniques de persuasion de Carnegie explique la capacité qu’il avait de feindre l’empathie et de s’attaquer ainsi à la faiblesse humaine. Il révèle également son raisonnement derrière l’approche carnavalesque qu’il a adoptée envers la presse lors de son procès. De plus, il faut savoir que l’ambition de Manson était de devenir auteur-compositeur-interprète. 

Tout commence finalement par une chanson 

Influencé non seulement par des drogues, mais aussi par des œuvres d’art et la musique de l’époque, Manson a interprété les paroles des Beatles: Helter Skelter (white album – 1968) comme une incitation à commencer une guerre raciale. Paul McCartney a bien précisé qu’ Helter Skelter était une métaphore de la montée et de la chute de l’Empire romain. Cependant, Manson s’est servi de cette chanson pour justifier son plan machiavélique afin de guider ses partisans vers un destin sanguinaire. À bien des égards, son obsession était associée aux gourous des groupes sectaires quasi religieux qui ont commencé à émerger dans les années 1960. 

Helter Skelter - tout commence par une chanson
« We’re not in Wonderland anymore Alice » – Charles Manson

Helter Skelter: an american myth attise notre désir de simplifier l’invraisemblable. Un bon documentaire bien construit qui mérite un petit coup d’œil si l’on s’intéresse de près ou de loin à l’un des tueurs les plus notoires du XXe siècle qui n’a finalement, jamais commis aucun meurtre personnellement. Décédé en 2017, il aura passé plus de quatre décennies en prison.

Note : 8/10

Bande-annonce

ATTENTION

La série suivante est présentée comme une création originale. Elle contient des représentations et des discussions sur le racisme, des activités sexuelles non consensuelles et de la violence contre les femmes qui peuvent déranger certains spectateurs.

Vous pouvez la regarder ici : Hollywood Suite

Fiche technique : 

Titre original : Helter Skelter: An American Myth
Durée : 6 épisodes de 60 minutes
Année : 2020
Pays : États-Unis
Réalisateur : Lesley Chilcott
Scénario : Lesley Chilcott

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *