Love Sarah - afficheLove Sarah est une comédie romantique avec un soupçon dramatique dont la date de sortie est prévue en janvier 2021. Il s’agit d’un premier long métrage pour la réalisatrice Eliza Shroeder.

À la suite du décès tragique et inattendu de Sarah, une pâtissière de renommée, sa fille Clarissa (Shannon Tarbet) , sa meilleure amie Isabella (Shelley Conn) et sa mère Mimi (Celia Imirie) ouvrent une pâtisserie en sa mémoire dans le joli quartier de Notting Hill à Londres.

Le deuil

Love Sarah - Le deuil
Mimi (Celia Imirie)

Le deuil est un thème central et chaque personnage vit le décès de Sarah à sa manière. Clarissa n’a plus la force de poursuivre sa formation en danse et la pesanteur de son chagrin sera à l’origine d’une rupture. N’ayant nulle part où aller, elle squatte le local de la pâtisserie où Isabella la retrouvera.

Isabella, dans son caractère plus pragmatique, cherche à se sortir du gouffre financier que le décès de son amie a laissé. Elle retourne travailler et cherche à céder le local à un autre commerçant.  

Mimi, quant à elle, est rongée par les remords, car elle avait refusé d’aider financièrement Sarah pour lui permettre d’ouvrir son commerce. Mimi s’isole, ne veut plus voir ses amis.

Clarissa convaincra Isabella de poursuivre le projet et Mimi de s’impliquer financièrement. L’idée d’honorer la mémoire de Sarah en ouvrant la pâtisserie de ses rêves va leur fournir un second souffle. La boutique deviendra pour chacune d’elles une façon de traverser leur deuil.

Les personnages

Love Sarah - Les personnagesClarissa, Isabella et Mimi représentent trois générations de femmes fortes et créatives qui vont se serrer les coudes et s’inspirer les unes les autres.

La jeune Clarissa, en plus de vivre le deuil de sa mère, traverse une rupture. N’ayant plus la force de s’adonner à la danse, sa vraie passion, elle s’accroche à la pâtisserie comme à une bouée de sauvetage.

Isabella est plutôt une femme forte, pragmatique et indépendante. Elle est hostile à la présence de Matthew, qu’elle considère comme un homme à femmes. De nature plus pratique, elle sera plus hésitante à l’idée d’ouvrir la pâtisserie sans chef.

Matthew (Rupert Penri-Jones), ancien amant de Sarah, est un chef étoilé au Michelin. Il est embauché comme chef et convaincra Isabella de se remettre à la cuisine. Il croit être le père de Clarissa. Elle aime aussi imaginer que Matthew pourrait être son père.

 Ancienne trapéziste, Mimi est une femme créative et brillante. Elle est proactive dans la recherche de solutions afin d’assurer le succès de la pâtisserie. J’ai trouvé ce personnage plus intéressant et développé que les deux autres. Interprétée par la splendide Celia Imrie, cette femme est l’épice manquante sans qui le tout aurait manqué de complexité.

Les cultures

Love Sarah - Les cultures
Mimi, Clarissa (Shannon Tarbet) et Isabella (Shelley Conn)

Afin de se distinguer, Mimi apportera l’idée de cuisiner des pâtisseries des quatre coins du monde. Cette idée portera fruit et mènera au succès de la pâtisserie.  Elles veulent faire de leur pâtisserie « a home away from home » et vendre des produits qui rappelleront au client les saveurs de leurs pays natals.

Londres étant une ville très multiculturelle, Shroeder a voulu l’illustrer dans son film. Tant à l’écran que derrière l’écran, l’équipe était composée de personnes issues de différentes cultures.

Une famille reconstruite

Dans cette comédie romantique, il n’y aura pas qu’une romance, mais deux. Mimi fera la rencontre de Félix, un inventeur du quartier. Et sans surprise, Isabella et Matthew se rapprocheront.  

Une commande surprise d’un dessert complexe leur permettra d’être publiés dans le magazine Time Out. Une séance photo pour l’article fera office de portrait de cette famille moderne, qui s’est reconstruite après le deuil. C’est aussi ce dessert qui va rapprocher Isabella et Matthew devant l’adversité. Ils apprendront enfin à travailler ensemble.

Un joli film

Avec Notting Hill comme décor, le film prend immédiatement une tournure charmante. Cependant, cet emplacement rend les affaires plus difficiles, alors qu’il y a déjà énormément de pâtisseries dans le coin.

L’exploration du thème des émotions est riche. On y traite du deuil, de la famille, des relations amoureuses. Le tout est traité avec légèreté ainsi qu’une touche d’humour. Justement, on n’explore pas avec assez de profondeur la myriade d’émotions présentes dans l’histoire. La réalisatrice, en voulant parler du deuil d’une façon légère, a peut-être un peu manqué sa cible en se contentant d’effleurer en surface toutes ces émotions.

Love Sarah demeure un joli film qui réchauffe le cœur en ce mois de janvier alors qu’on se reconfine. Un bon choix pour une soirée tranquille après le couvre-feu.

Note : 7/10

Bande-annonce


Fiche technique :

Titre original : Love Sarah
Durée : 97 minutes
Pays : Royaume-Uni
Réalisateur : Eliza Schroeder
Scénario : Jake Brunger

Article minutieusement révisé par Révizio inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *