Dating Amber – Sortir du placard ou non?

« Jesus will now make the vagina slippery to accept a man’s love. »
[Jésus va maintenant rendre le vagin glissant pour accueillir l’amour de l’homme.]

Dating Amber - afficheEddie (Fionn O’Shea), un adolescent gay renfermé et Amber (Lola Petticrew), son homologue lesbienne, font semblant d’être un couple pour éviter les soupçons. Mais combien de temps pouvez-vous mentir avant que cela ne devienne un problème?

Avec Dating Amber, David Freyne offre un film quasi autobiographique qui montre les difficultés que pouvaient vivre les adolescents homosexuels dans l’Irlande des années 90. Mais est-ce que les choses ont vraiment tant changé?

Une comédie autobiographique?

Le long métrage de David Freyne pourrait être catégorisé comme une comédie romantique. Mais un genre de comédie romantique complètement différent de ce qu’on voit aux États-Unis ou en France. Ce film est touchant par son réalisme, malgré les exagérations au niveau des personnages secondaires ou des autres élèves de l’école qui sont constamment en train de faire des blagues de sexe.

Dating Amber est probablement touchant parce qu’il est vrai. 

Dating Amber - une comédie touchante
Eddie (Fionn O’Shea) et Amber (Lola Petticrew)

« Dating Amber is my story or, at least, as autobiographical as it will ever get. Alas, all the really cringingly funny moments in the film are the most truthful bits; desperately failing to touch a girl’s breast, nun led sex-ed (the unbelievable video is verbatim based on the real thing) or my mother finding my self-created gay pornography. » [Dating Amber est mon histoire ou, du moins, il est aussi autobiographique qu’il ne pourrait l’être. Hélas, tous les moments vraiment drôles du film sont les plus véridiques; moi échouant désespérément à toucher la poitrine d’une fille, assistant à la séance d’éducation sexuelle menée par une religieuse (l’incroyable vidéo est le verbatim de  la réalité) ou encore voyant ma mère trouver ma pornographie gay auto-créée.]

La fameuse vidéo d’éducation sexuelle dont parle le réalisateur est surréelle. Ce genre de matériel ne peut exister que dans une société dirigée par une religion, dans ce cas-ci la religion catholique. Sur cette vidéo, on voit un couple qu’on suppose marié et une nonne, qui expliquent ce que sont les relations sexuelles. « Jésus va maintenant rendre le vagin glissant pour accueillir l’amour de l’homme. » Cette séquence est hilarante, mais tellement déprimante en même temps. Comment pouvait-on apprendre, dans une école secondaire, que les rapports sexuels entre hommes ou entre femmes sont mal et punissables? Rappelons que le film ne se déroule pas dans les années 40, mais en 1995.

Évolution de la situation

Puis, il y a la proposition d’Amber. Pourquoi ne pas faire semblant d’être un couple pour que les autres élèves cessent de les harceler et de les ridiculiser? Évidemment, ce genre d’entente peut marcher un certain temps. Mais, lorsqu’Amber décide qu’elle ne veut plus vivre dans le placard, la situation dérape pour Eddie.

Dating Amber - Évolution de la situation
À l’école

Eddie et Amber se donnent le courage d’être qui ils sont vraiment. Et ils en ont besoin. Ils façonnent, en quelques sortes, ce que l’autre deviendra.

Mais ce genre de film est-il encore d’actualité aujourd’hui? Malheureusement, je crois que oui. Les jeunes homosexuels qui peinent à accepter leur sexualité sont, encore aujourd’hui, présents. Ils sont dans toutes les petites villes d’Irlande, aussi bien qu’en Amérique ou ailleurs dans le monde. Ils sont là aujourd’hui autant qu’ils y étaient dans le passé. Et ils méritent de voir leur histoire façonnée par l’amour et le rire. 

Mais encore…

Dating Amber est une prise de position, en quelque sorte. L’idée de ce film est de prendre possession du cinéma de genre et d’y intégrer des personnages LGBTQ. Le film se veut un premier pas pour l’intégration de la diversité dans le cinéma britannique sans que le sujet principal ne soit  leur « sexualité ».

Dating Amber - Mais encore

Un beau film, léger, touchant, et amusant qu’il faut voir. 

Note : 7.5/10

Vous pouvez participer à notre concours Facebook jusqu’au 11 novembre à midi afin de gagner un lien de visionnement privé pour voir le film avant sa sortie.

Bande-annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième