« Sorry. »
[Désolé.]

The announcement - afficheÀ la suite d’un incident traumatisant, Olive et Jonny doivent faire face à ce qu’ils ont fait et à ce qu’ils ont perdu.

Avec The Announcement, Zack Bernbaum offre un suspense prenant qui tient le spectateur sur le bout de sa chaise. Voici encore une preuve que les courts métrages n’ont rien à envier aux longs.

Un long plan-séquence

The Announcement - Un long plan séquence
Olive

Il y a deux choses particulièrement efficaces dans The Announcement : la musique et le plan. Je dis « LE plan », car ce court métrage est tourné en un seul plan séquence de 12 minutes. C’est un bel accomplissement considérant le mouvement constant. Rarement la caméra s’arrête.

À quelques reprises, elle s’immobolise sur un visage tuméfié ou sur un objet. Mais, rapidement, le mouvement recommence, comme si la caméra était un fantôme qui se promène pour voir ce qui se passe dans cette maison. 

Ce long plan est soutenu par une musique poignante qui réussit à créer un stress chez le spectateur. Et comme la caméra ne suit pas toujours les personnages – comme si on voulait aller voir ce qui se passe ailleurs – on reste sur notre appétit. On voudrait en voir plus, en savoir plus…

On en dit peu

The Announcement - On en dit peu
Jonny

Car on en sait effectivement peu. Une femme au visage tuméfié se promène dans la maison. On imagine qu’il s’agit de sa maison. Que cherche-t-elle? Que fait-elle? Que lui est-il arrivé? Puis, soudainement, la caméra cesse de s’intéresser à cette femme et nous amène dans une autre pièce où est assis un homme. Il semble affecté par quelque chose. Est-ce de la frustration? Du remords? 

Et, pendant 11 minutes, on tentera de découvrir pourquoi ces deux personnages agissent ainsi. Le scénario est bien ficelé. Pas de dialogues. Un seul mot est dit pendant tout le film. Et, pourtant, tout est dit. On surestime l’importance des mots dans un film. Les scénaristes ont tendance à vouloir tout expliquer, à prendre le spectateur pour un imbécile. Malgré l’absence de ces surexplications infantilisantes The Announcement n’est pas un film pour public averti. C’est un film que tous pourront apprécier. 

Mais encore…

Le dénouement de ce court métrage est génial. On ne voit rien venir. La façon dont les personnages interagissent, se déplacent, jouent l’un avec l’autre ne nous donne que peu d’indices. Quoiqu’une deuxième écoute nous laisserait certainement dire que c’était évident. Mais c’est là la force d’un suspense, non?

The Announcement - Mais encore

Ce qui est sûr, c’est que The Announcement vous laissera le souffle coupé. Un des meilleurs suspenses de moins de 15 minutes que j’ai eu l’occasion de voir.

Note : 9/10

Regardez le film gratuitement juste ici

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *