« Aujourd’hui, c’est mon anniversaire et j’aimerais qu’on ne parle que de choses joyeuses. »

Fête de famille - afficheAndréa (Catherine Deneuve) ne sait pas encore que l’arrivée surprise de sa fille aînée, Claire (Emmanuelle Bercot), disparue depuis 3 ans et bien décidée à reprendre ce qui lui est dû, va bouleverser le programme et déclencher une tempête familiale.

Avec Fête de famille, Cédric Kahn s’attaque au film de famille. Mettant en scènes des acteurs qui offrent de grandes performances, il crée un film léger, mais très réussi.

Film de famille : un genre en soi

Fête de famille - Films de famille
Toute la famille au dîner

Le film de famille est-il un genre en soi? La question se pose. Dans les dernières années, l’Europe a produit beaucoup de films qui racontent des rencontres de famille. On peut penser, entre autres, au film Les estivants (2019), de Valeria Bruni Tedeschi. 

Et ce genre a ses thèmes spécifiques : chicanes de famille, questions d’argent, folie, amour… 

La folie

Fête de famille - La folie
Claire (Emmanuelle Bercot)

L’arrivée de Claire, la sœur aînée, amène beaucoup de questions chez le spectateur – et chez les autres membres de la famille. Elle est partie en Amérique sans le dire à personne, laissant sa fille de 11 ans derrière. Elle n’a d’ailleurs pas été invitée à l’anniversaire de sa mère, chez qui sa fille vit depuis son départ… 

Rien n’est vraiment normal et pourtant tout le monde fait comme si tout l’était, et c’est peut-être ça le plus étrange. Les questions s’amoncellent et le film devient une sorte d’enquête sur le personnage de Claire (admirablement joué par Bercot). Et au fur et à mesure qu’on obtient des réponses, le  mystère s’épaissit, on ne sait plus vraiment qui dit vrai et qui dit faux, qui est le bourreau, qui est la victime.

Ce qu’on sait, assez rapidement, c’est que Claire ne va pas bien. Elle semble avoir d’importants problèmes de santé mentale. En plus d’une personnalité corrosive. Elle va, évidemment, foutre le bordel dans la famille et dans cette journée d’anniversaire.

Amour/haine

Fête de famille - Amour haine
Andréa qui console Claire

Les membres de cette famille ont entre eux des rapports très durs, très violents, se balancent parfois des choses terribles à la gueule. Mais c’est leur façon à eux de s’aimer. C’est assez classique dans ce genre de film. À croire qu’en Europe toutes les familles sont ainsi…

On le voit particulièrement bien dans la relation entre Claire et son frère Vincent. Une minute ils se serrent dans leurs bras et s’embrassent et, la minute d’après, ils se lancent des insultes terribles. 

La mise en scène n’est pas exceptionnelle, mais elle permet au récit de glisser sans heurts. Et la scène finale est simplement jouissive. 

Mais encore…

Fête de famille - Mais encoreLe récit est ponctué par deux chansons, Mon amie la rose de Françoise Hardy, et L’Amour, l’amour, l’amour de Mouloudji. Avec ces deux chansons, le réalisateur montre bien l’amour que les membres de la famille ont les uns pour les autres. Même si cela n’est pas toujours apparent.

Au final, Fête de famille n’est pas un grand film, mais un film léger qui permet de décrocher et de réaliser que notre famille est donc belle. 😉

Note : 7/10

Visionnez la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *