Roxane - afficheToujours accompagné de sa fidèle poule Roxane, Raymond (Guillaume de Tonquédec), petit producteur d’œufs bio en centre Bretagne a un secret bien gardé pour rendre ses poules heureuses: leur déclamer les tirades de Cyrano de Bergerac. Mais face à la pression et aux prix imbattables des grands concurrents industriels, sa petite exploitation est menacée. Il va avoir une idée aussi folle qu’incroyable pour tenter de sauver sa ferme, sa famille et son couple: faire le buzz sur Internet.

Il existe des tonnes de films : des bons, des moins bons, des bijoux et des navets. Roxane se
situe dans la catégorie des petits films sympathiques, sans prétention mais rafraîchissants.

De la basse-cour…

Roxane - De la basse-cour
Raymond (Guillaume de Tonquédec)

En 2016, Mélanie Auffret avait réalisé Sois heureuse ma poule, un court métrage dont l’originalité du sujet lui a permis de se faire connaître. Elle présente avec Roxane son premier long métrage. Encore une poule et, en fait, beaucoup de poules du coup. 

Elle aborde, dans ce film humoristique et léger, un sujet très lourd et actuel: la convergence vers les gros marchés, les gros producteurs, les monopoles. Elle aborde aussi, par ricochet, la trop grande sensibilité de Raymond.

Producteur d’œufs sympathique qui fait penser à Alexandre le bienheureux (comédie de 1968), Raymond vit une existence formidable avec sa femme et ses poules. Il entretient avec ces dernières une relation théâtrale: les centaines de poules se rassemblent autour de lui à chaque jour pour entendre des vers de Cyrano. Une existence formidable et paisible jusqu’au jour où il apprend, comme ses concitoyens, que le distributeur n’achètera plus ses œufs, un gros producteur de la région les offrant à meilleur prix.

À Facebook

Roxane - À FacebookRaymond doit alors faire face à la possibilité de vendre ses installations à rabais ou fermer tout simplement. Sa femme (Léa Drucker, formidable actrice) essaie de le ramener sur terre, tandis que lui tente des moyens pour le moins originaux, faire des vidéos sur Facebook, c’est-à-dire faire le buzz, pour surmonter le problème.   

En effet, Raymond se couvrira de ridicule en propageant une vidéo assez absurde, qui fera honte à sa famille et à son entourage. Mais une voisine originale anglaise (Kate Duchêne) l’orientera vers une qualité de vidéo qui lui sauvera la face, et peut-être sa ferme.

Les buzz

Roxane Le buzzCe film est amusant, bien fait, beau en images et réussi, mais donne l’impression que la réalisatrice a péché par excès d’originalité. Les vidéos, les buzz, produites et mises en ligne par Raymond n’apportent pas d’éléments vraiment intéressants qui pourraient donner au film de Mélanie Auffret une finalité qui aurait pu nous étonner. Le choix d’avoir recours à ces vidéos est une bonne idée, mais on dirait qu’elle a manqué de créativité une fois rendue à créer leur contenu.

Mais encore…

RoxaneHeureusement que ce film arrive sans prétention, car il aurait raté le bateau. Le sujet de base, les petits producteurs qui ne peuvent plus arriver face aux géants, a été très bien traité. On entre dans le cul-de-sac avec ces petites PME. Le scénario a été bien mené jusqu’à un certain point, mais on dirait qu’il s’essouffle à un moment donné. 

Néanmoins, Roxane demeure un bon moment de cinéma en famille, si on ne cherche pas nécessairement un beau grand film ou un film qui passera à l’histoire. Les acteurs sont très bons, Guillaume de Tonquédec dans le premier rôle est sympathique et crédible, tout comme les autres, mais mention particulière à Léa Drucker qui joue l’épouse touchante.

Note: 8/10

Visionnez la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *