Unti - afficheEn langue Kali’na et sous-titré en langue française, Unti, les origines se présente comme un cri du coeur du réalisateur Christophe Pierre qui a profité d’une résidence d’écriture dans le cadre de « Doc Amazonie Caraibes » pour le réaliser… Réalisation qui a pris quatre ans.

La mémoire d’un peuple

Unti - La mémoire d un peupleCe documentaire extrêmement réaliste et important nous montre et nous fait sentir la détresse tranquille de ce peuple, un parmi tant d’autres qui s’efface au fil des ans et des jours. Ce film, Yamuwana Christophe Pierre l’a fait pour son peuple d’origine, mais il l’a réalisé aussi pour lui-même: « pour me comprendre », dit-il. À un moment dans le film, le réalisateur est filmé et parle de l’équipe de tournage qui l’accompagne. Il explique que le document va servir la cause de la mémoire de son peuple. Il parle avec grande émotion de son père dont on souligne le décès. 

Poésie visuelle

Unti - Poésie visuelle« Doucement dans le silence, nous disparaissons » et « doucement, doucement, nous avançons vers l’obscurité ». « J’ai l’impression que les ainés ne font rien pour les empêcher… » Le film est accompagné d’une formidable narration poétique et belle. De plus, les premières images, qui montrent une promenade en bateau au fil de l’eau dans le brouillard, donnent un tableau intemporel et magnifique et nous apaisent totalement.

Des danses et chants avec costumes colorés nous placent au centre de l’ambiance de ces autochtones fort sympathiques.

Tradition et modernité

Des pointes critiques visent les Blancs comme: 

« Ils sont venus avec de l’alcool pour voler nos terres… »

« Ils veulent qu’on ne soit plus ce que nous sommes »

Et en discussion:

« Et si on allait cueillir des œufs de tortue? »

« C’est interdit! »

« Les Blancs nous interdisent un peu tout, ils sont bizarres! »

Dans ce cas, les Blancs ce sont les Français, car nous sommes en Guyane Française.

Unti - tradition et modernitéCe documentaire pose le grand dilemme de la tradition et de la modernité; oui les Blancs sont venus et ont volé, pillé, colonisé et évangélisé des bons Amérindiens qui ne demandaient que de rester en paix, mais il reste que c’est quand même par cette évolution même forcée que le réalisateur autochtone s’exprime et que nous recevons son oeuvre. C’est aussi quand même par cette évolution qu’ils vont pêcher avec un bateau à moteur Yamaha, qu’ils portent des vêtements confortables et qu’ils peuvent communiquer avec le reste du monde.

Le film dit : « Le moment est venu de te lever »

Mais aussi : « Je pensais hurler mais je suis resté dans le silence… »

Mais encore…

Pour le cinéphile, un très beau documentaire dont on ressort plus apaisé, plus zen. Mais aussi plus instruit sur le sort d’un peuple en voie de disparition.

Merci Yamuwana!

9.5/10

Unti, les origines est présenté dans le cadre du festival Présence autochtone, le 7 août 2019.

Visionnez la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *