Leo da Vinci : Mission Mona Lisa - afficheLéo est un jeune garçon qui a la tête pleine d’idées : il invente des machines, des instruments, des outils chaque jour, chaque minute. Il a inventé entre autres l’automobile, le parachute et le scaphandre. Son copain Lorenzo l’accompagne quotidiennement et devient son complice dans l’essai de ses inventions. Ils sont jeunes et beaux au cœur de l’Italie des années 1500.

La très belle et jeune Lisa (oui, LA Mona Lisa) vit avec son père sur une ferme pas très loin de là. Un jour où Léo et Lorenzo font l’essai de la voiture semi-volante que Léo vient d’inventer, la ferme du père de Lisa brûle d’un incendie douteux. Les trois jeunes développent un plan pour trouver l’argent nécessaire à reconstruire.

Capopirata - Lorenzo se fait attraper
Capopirata

Lorenzo se fait attraper par des pirates qui surveillent Léo pour arriver à trouver un trésor au fond de l’océan. Léo et Lisa se rendent à Florence où ils achètent une carte d’un endroit où se trouverait le trésor. Et l’aventure commence pour vrai. Ils font la rencontre d’Agnès et de Nicolo, deux enfants de la rue qui les accompagneront dans leur quête du trésor.

Mais bien sûr, il y aura des pirates, des dangers, des surprises, des déceptions et, finalement, une réussite.

Léo da Vinci : Mission Mona Lisa, un petit bijou de film d’animation, présente des images formidablement réalistes, belles et attachantes. L’histoire nous transporte de la belle campagne italienne à la captivante Florence de l’époque, jusqu’aux profondeurs marines de l’océan.

Le réalisateur Sergio Manfio a choisi de faire parler ses personnages à la moderne, comme ils s’exprimeraient aujourd’hui.

Gioconda et Agnese - Ca donne des yo
Gioconda et Agnese

Ça donne des « yo » et des « tape-là » entre les jeunes, et c’est heureux. On comprend très vite, dès les premières images, que ce film n’est pas un document historique, mais plutôt un genre de récit fantaisiste basé sur un personnage important de l’histoire.

Plein d’humour dans les dialogues, des personnages très attachants comme cette petite Agnès, pas plus haute que trois pommes, mais qui en impose par sa présence. Aussi, on a droit à un clin d’œil à « Tintin et le temple du soleil » avec l’histoire de l’éclipse solaire que le jeune Nicolo annonce comme s’il était un magicien et qui effraie tous les pirates lorsqu’elle se produit.

Le tableau que crée ce film est que deux beaux jeunes, Léo et Lisa, sont amoureux l’un de l’autre sans se l’être encore avoué et se retrouvent avec deux enfants en Agnès et Nicolo. Une belle image de famille improvisée.

Vraiment un bon film d’animation pour tous âges avec des émotions, de l’action et, bien sûr, une fin heureuse.

Léo da Vinci : Mission Mona Lisa est à voir pour la beauté des images et pour retrouver notre cœur d’enfant.

Note : 9/10

Visionnez la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *