Fantasia - une

FANTASIA est à nos portes!

À vos agendas : la 22e édition du festival international de films FANTASIA se tiendra, à Montréal, du 12 juillet au 2 août 2018. Le Petit Septième avait fait une large couverture de l’édition 2017. Et l’on s’en promet une tout aussi vaste, voire même peut-être plus grande.

Tout le monde peut trouver son compte dans ce festival éclaté, où les films de genre sont à l’honneur. La programmation compte près de 350 films, courts et longs métrages, issus des quatre coins de la planète.

Une programmation colorée

Dans la brume - afficheC’est le film de science-fiction Dans la brume de Daniel Roby, qui met en vedette Romain Duris et Olga Kurylenko, qui ouvre les festivités. Il s’agit là du premier long métrage du réalisateur québécois (Louis Cyr : l’homme le plus fort du monde et Funkytown) à être tourné outre-mer. Le film sortira par ailleurs en salle au Québec le 10 août prochain.

Amiko - afficheQuelques autres titres ont attiré notre attention pour diverses raisons : le genre, le sujet, le caractère unique ou étrange de la proposition… Nous avons envie de nous faire plaisir, de voir des films différents, qui ne seront peut-être jamais à l’affiche au Québec.

Blue My Mind - afficheParmi ceux-ci, il y a Amiko (Japon, 2017) de Yoko Yamanaka, Blue My Mind (Suisse, 2018) de Lisa Brühlmann, Boiled Angels: The Trial of Mike Diana (États-Unis, 2018) de Frank Henenlotter, Brothers’ Nest (Australie, 2018) de Clayton Jacobson, Cam (États-Unis, 2018) de Daniel Goldhaber, Chained for Life (États-Unis, 2018) d’Aaron Schimberg, Microhabitat (Corée du Sud, 2017) de Jeon Go-woon, Mon garçon (France, 2017) de Christian Carion, le collectif Nightmare Cinema (États-Unis, 2018) de Alejandro Brugués, Joe Dante, Mick Garris, Ryuhei Kitamura et David Slade, ainsi que Relaxer (États-Unis, 2018) de Joel Potrykus.

Ce n’est là qu’un petit échantillon de ce qui nous intrigue.

Mais encore…

À noter également que le cinéaste Yves Simoneau recevra le Prix Denis-Héroux, lors de la présentation de son film Pourquoi M. Zolock s’intéressait-il tant à la bande dessinée, afin de souligner sa contribution exceptionnelle au développement du cinéma de genre et du cinéma indépendant québécois. Je me devais de le souligner en tant que passionnée de l’œuvre d’Anne Hébert puisque c’est Simoneau qui signait l’adaptation des Fous de Bassan, en 1987.

Fantasia... tout court! MAtvÉlément intéressant pour ceux qui ne peuvent se rendre à FANTASIA aussi souvent qu’ils le souhaiteraient : le festival sera présent tout l’été sur la chaîne de télévision MAtv par le biais d’une programmation exclusive et disponible partout au Québec. Trois émissions : FANTASIA 2018, une quotidienne de 30 minutes, également diffusée en direct sur Facebook; FANTASIA extra, diffusée les lundis 16, 23 et 30 juillet; de même que FANTASIA… tout court!, une émission en 5 épisodes où sont présentés plusieurs courts métrages québécois.

Bon FANTASIA à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *