Plonger - le couple danse

Plonger – Live free or die

Plonger - afficheQue dire de Plonger de Mélanie Laurent? Une rencontre passionnée. Les premières images nous plongent directement dans l’acte sexuel de deux êtres libres et insouciants.

Paz (Maria Valverde) est une superbe jeune femme espagnole qui photographie la vie, les détails du quotidien marginal. César (Gilles Lellouche) travaille dans une entreprise d’objets d’art. Il a été grand reporter de guerre et tente de s’installer, de penser à l’avenir, contrairement à Paz.

Leur relation est torride, sexuelle et passionnée. Mais on sent que Paz décline, se sent prise dans le piège qu’elle voulait éviter : le couple stable. Elle tombe enceinte et tout bascule. Elle plonge dans l’abîme de la prison que lui présente sa vie.

Plonger - couple et bébé
Paz, César et leur bébé

Elle s’absente parfois, prend l’air. Puis, elle s’absente pour de bon, laissant l’enfant à César qui manque visiblement d’expérience et de patience.

Paz voulait aller au Yémen. César finit par la retrouver dans un pays arabe… (Ils ont tourné dans le Sultanat d’Oman.) Elle s’est noyée.

Plonger montre autant la beauté d’une rencontre charnelle que la détresse à l’intérieur d’un couple. On devrait plutôt dire la détresse d’un des membres du couple qui mène au désespoir de l’autre.

Cette histoire est tirée du roman à succès du même nom écrit par Christophe Ono-dit-Biot qui a gagné le grand prix du roman de l’Académie française 2013, ainsi que le Renaudot des lycéens.

Plonger - Paz
Paz

Je dois dire que ce film a bien tenté de démontrer cette chute aux abîmes de la détresse psychologique, ainsi que les dommages collatéraux (le père et l’enfant abandonnés), mais n’a pas totalement atteint son objectif. On parle ici d’un bon film, mais qui traite d’un sujet extrêmement fragile qu’il n’a pas réussi à montrer très clairement. J’ai aimé, mais sans réellement être touché.

J’ai cru voir aussi, en parallèle, le point de vue de l’homme qui s’accapare d’une belle jeune femme et qui tente de la convaincre que lui connait ce dont elle a besoin et qui lui construit une prison en lui faisant un bébé. Paz s’évade de la prison qu’elle n’a pas choisie.

Plonger - César
César

La détresse de Paz engendre celle de César.

Finalement, ce film réussit à nous faire nous questionner sur le couple. Que savons-nous des objectifs et des désirs profonds de l’autre? Combien de couples que l’on côtoie comptent une des deux personnes en détresse et qui se construisent une façade publique présentable?

En résumé, Plonger, malgré quelques manques, demeure un film à voir et à se laisser questionner sur sa vie et celle de son couple, s’il y a lieu.

Note : 7.5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *