Tout le monde debout - une

Tout le monde debout – Le coup de foudre au niveau des yeux…

Tout le monde debout - afficheTout le monde debout constitue un tour de force pour Franck Dubosc qui a écrit, réalisé et joué le rôle principal dans ce film.

On peut qualifier ce film de comédie dramatique; Franck Dubosc est égal à lui-même pour le côté comédie et, par chance, il y a la formidable Alexandra Lamy pour la partie dramatique.

Jocelyn (Franck Dubosc) est un menteur. Il dirige une firme très prospère de distribution de souliers de course, d’espadrilles de toutes marques, et il réussit très bien, mais, dans sa vie privée, il est immature, ment sur son identité, attire les filles par des subterfuges et s’amuse constamment.

Tout le monde debout - 1Sa mère meurt et il se retrouve dans son appartement à elle, à fouiller dans ses affaires, ses photos, etc. Entre sans frapper une superbe jeune voisine du prénom de Julie (Caroline Anglade) qui le voit assis dans le fauteuil roulant de sa mère. Elle le pense handicapé et lui, Jocelyn, flairant le profit de la situation, se laisse emporter par le regard compatissant de la belle. Il ne dément pas. S’en suit toute une série de quiproquos invraisemblables, qui le mènent à tomber amoureux de la sœur de Julie, handicapée pour vrai…

Cette comédie n’en est pas une à se taper sur les cuisses, mais nous fait sourire à plusieurs reprises tout en nous émouvant souvent au passage.

Il ne s’agit pas d’un chef-d’œuvre remarquable, mais quand même un film qui fonctionne bien, une recette gagnante.

Tous les comédiens sont formidables : Gérard Darmon égal à son grand talent, Elsa Zylberstein merveilleusement belle, Franck Dubosc en forme même si parfois il en fait un peu trop, et l’extraordinaire Alexandra Lamy qui joue très juste un crescendo de présence dans ce film.

Tout le monde debout - 2Une très belle scène d’amour nous est montrée dans la piscine, belle image!

Claude Brasseur nous fait l’honneur de sa présence en jouant le père de Jocelyn.

Ce film est en fait une belle histoire d’amour parce que l’histoire laisse s’installer l’amour entre une handicapée et un debout.

Tout le monde debout - 3Alexandra Lamy (Florence) a dû mettre beaucoup d’énergie pour entrer dans ce rôle en apprenant à jouer au tennis en fauteuil roulant contre la championne de France, en apprenant la position pour jouer du violon et surtout en apprenant à avoir l’air naturel en chaise roulante.

Je pense que l’on parlera de ce film comme étant une comédie française à succès, un indice : le film finit par une chanson de Charles Aznavour en anglais…

Tout le monde debout 4Le titre « Tout le monde debout » est en réalité une bourde commise par un animateur d’un téléthon français qui s’est emporté au début d’une chanson sur un plateau de télé en criant « Tout le monde debout! », en oubliant qu’il faisait face à une assistance à 50 % de personnes en chaise roulante…

Une bonne comédie qui réussit à traiter avec respect et juste assez de légèreté d’un sujet encore tabou : la vie amoureuse des handicapés.

Un bon moment de cinéma!

Note : 8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *