An eye for an eye – Rédemption

Affiche de An eye for an eyeDans les semaines qui suivirent les attaques du 11 septembre 2001, des dizaines d’agressions furent signalées à travers les États-Unis contre des Musulmans, des Sikhs et autres minorités. Parmi ceux qui commirent ces agressions figurait Mark Stroman, qui avait commencé à « chasser les Arabes » en rôdant la nuit, tel qu’il le décrit. L’objectif était clair : cibler toute personne d’apparence moyen-orientale. Ses victimes étaient des immigrants du Pakistan, du Bangladesh et de l’Inde. Il en a tué deux, en plus d’aveugler partiellement un jeune homme du Bangladesh. Il a été arrêté, reconnu coupable et condamné à mort.

Ironie du sort, dans les semaines précédant son exécution, le seul survivant des actes de Storman est devenu son plus grand défenseur : Rais Bhuiyan, un Musulman pratiquant, a amorcé une campagne pour sauver la vie de Mark au nom de l’Islam et de sa notion de miséricorde.

Avec un accès sans précédent et des entrevues en profondeur, le film relate ce drame fascinant de vengeance, de changement et de pardon, ayant comme trame de fond le lien profond tissé entre Stroman et le cinéaste israélien Ilan Ziv.

Lorsque j’ai commencé à regarder An eye for an eye, j’ai ressenti une sorte de malaise. Pourquoi faire un film à propos d’un homme qui a commis des crimes haineux? Puis, j’ai réalisé que le film n’était pas à proprement parler un film sur Mark Stroman. Mais que c’était plutôt un documentaire sur la rédemption, le pardon et la compréhension des autres.

Tout au long de son film, Ilan Ziv trace le portrait de Stroman, qui, dans les jours suivants les attaques du 11 septembre 2001, débuta sa « chasse aux Arabes » – comme il le décrit lui-même –, ses nuits occupées à rôder sur les autoroutes et à chasser ses victimes hors du chemin. Puis, peu après, il est passé à l’étape suivante, tirer sur des « Arabes ». Il a donc tué deux hommes et il a tenté d’en tuer un troisième.

An eye for an eye - Le procès
Mark Stroman

Ziv expliquait que « la presse à l’époque décrivit Stroman comme un “terroriste américain”. Aujourd’hui, nous pourrions tout aussi bien l’appeler un “loup solitaire Américain”. » Je trouve ça amusant que lorsqu’on parle d’un Américain, on abandonne rapidement le mot « terroriste » et on le remplace par « loup solitaire ». Ça sonne moins terrible. Anyway…

De 2004 à 2011, Ilan Ziv rencontra et se lia d’amitié avec Mark Stroman alors dans le couloir de la mort du Texas, où il était en captivité depuis sa condamnation en 2002. À mesure que le temps passe, la logique de haine de Stroman commence à se dissiper, alors qu’il entame une introspection qui défie certaines de ses croyances les plus inébranlables, autant sur les gens que sur le monde dans lequel il vit.

Mais ce qui fait de An eye for an eye un film intéressant, c’est la présence de Rais Bhuiyan, le seul survivant des attaques de Stroman. C’est après un pèlerinage islamique que Bhuiyan a entrepris de sauver la vie de Stroman en lui évitant la peine de mort. Pourquoi? Parce que s’il voulait retrouver la paix intérieure, Bhuiyan devait pouvoir confronter Stroman en lui parlant face à face de cette attaque qui avait changé leur vie.

An eye for an eye - Rais Bhuiyan
Rais Bhuiyan

Mark Stroman demanda pardon à ses victimes et Bhuiyan lui pardonna publiquement, au nom de sa religion et de sa notion de miséricorde. Puis, deux mois avant l’exécution de Mark, Bhuiyan mena une campagne juridique et publique contre l’État du Texas et le gouverneur Rick Perry, pour épargner la peine de mort à son agresseur. Cette histoire est un message poignant dans un moment où la peur, la haine et la vengeance font partie de la rhétorique quotidienne.

An eye for an eye est le portrait d’un meurtrier et un regard unique sur les changements profonds qu’il a traversés, ainsi que celui d’un homme qui fera tout pour sauver son agresseur du couloir de la mort. Et vous, seriez-vous capable de pardonner ce genre de geste?

Note : 7.5/10

Extrait de “An eye for an eye”

5 réflexions sur “An eye for an eye – Rédemption”

  1. Bonjour
    Je recherche ce DVD en Français mais je n’arrive pas à le trouver
    pourriez vous me dire ou puis-je le trouver
    Merci.

  2. Bonjour
    Je reviens vers vous j’ai trouvé le DVD mais il est en Anglais auriez-vous par hasard le fichier SRT langage en Français
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième