Affiche du film "La chasse au collet"Dirigeant d’une boîte de développement web, Éric (Paul Doucet) décide de lancer aventuressecretes.com, un site dédié aux rencontres extraconjugales. Alors qu’il anticipe enfin le véritable succès, Élyse (Julianne Côté), une jeune femme éprouvant de la difficulté à surmonter sa révulsion face aux rapports intimes, cherche à obtenir justice.

La chasse au collet, de Steve Kerr, mélange l’humour noir, le suspense et le drame en mettant en scène des personnages menant une vie de tromperies. Le film se veut une satire de notre société dans laquelle les mœurs sont en reconstruction.

L’histoire du film n’est pas sans rappeler l’entreprise Ashley Madison qui, en 2015, s’est retrouvée dans le trouble après que des informations sensibles sur ses utilisateurs se sont retrouvées publiées sur le web.

Souper - Paul Doucet et Anne-Marie CadieuxMais ici, aucune controverse, aucune crise publique. La seule crise est au niveau personnel. C’est après avoir reçu 2 menaces par la poste qu’Éric commence à paniquer. Pendant ce temps, son associé met de la pression pour que ça aille plus vite. Évidemment, Éric baise sa chef du marketing. Mais pas sa femme. Par contre, il a honte de son entreprise… Vous voyez le genre?

Pendant ce temps, il y a Élyse. La belle jeune femme qui, ayant subi un traumatisme dans sa jeunesse, est incapable de s’abandonner à un homme. Elle en veut d’ailleurs à sa mère pour ça.

Bien que très divertissant, La chasse au collet ne remplit pas les attentes. En fait, la première partie du film me plaisait. Ce n’était rien de profond, mais amusant et bien jouer. Mais la fin est tellement décevante, voire peu inspirée que ça gâche tout. Dommage, car le tempo et le jeu m’avaient permis de bien accepter les incohérences qu’on voit si souvent dans le cinéma de divertissement. Des incohérences comme le fait que ce soit si simple d’enlever des gens et de les maltraiter. Ou le fait que deux personnes qui semblent n’avoir aucune connaissance en web se lancent dans un projet comme aventuressecretes.com.

Les bons coups…

Paul Doucet et Christian BéginLes échanges entre Christian Bégin, Paul Doucet et Eve Duranceau sont particulièrement juteux. Ces scènes ressemblent réellement à de vraies rencontres de brainstorming de marketing. D’ailleurs, les scènes de la recherche du slogan pour la campagne de publicité sont vraiment bonnes. Le combat constant entre le gars qui veut fesser fort et la femme, spécialiste des communications, qui veut jouer de subtilité est jouissif. Surtout quand on ajoute le troisième personnage, celui de l’homme incertain, pris entre le désir de plaire à son vieil ami et celui de plaire à sa maitresse. Le tout pour arriver à : « Le meilleur des deux mondes, aventuressecretes.com! ».

Mais avec la prolifération de ce genre de sites web ou d’applications mobiles, on ne peut pas dire que La chasse au collet ne soit pas d’actualité. Et vous, vous utilisez ce genre de sites? 😉

Note : 6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *