Grand écran

Cinéma vs télé

Affiche de House of cardsIl n’y a pas si longtemps, les grands créateurs venaient tous du monde du cinéma. Ceux qui voulaient réaliser des œuvres de grande envergure réalisaient aussi des films. Si on avait un projet qui devait s’étaler plus longuement… on réalisait une série de films. Mais de plus en plus de grands créateurs se dirigent vers la télévision.

C’est en lisant une entrevue avec David Lynch, pour la saison trois de Twin Peaks, que j’ai compris cela. Lorsque le journaliste lui demandait pourquoi il avait accepté de faire une troisième saison, alors qu’il avait toujours refusé, Lynch expliquait que c’était parce que la télévision offrait maintenant des possibilités qui n’y étaient pas auparavant. Il allait même jusqu’à dire que la télé offre maintenant des possibilités que même le cinéma ne peut offrir. Cela explique peut-être en partie pourquoi le réalisateur californien n’a pas réalisé de film depuis si longtemps.

D’ailleurs, si on recule de 10 ans, il y avait bien peu de séries à grand déploiement. Une série télé ne devait pas être trop coûteuse. Mais, après que certaines séries comme Rome aient montré qu’il était possible de faire des séries de grande envergure (même si le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous), plusieurs auteurs et producteurs ont décidé de s’y essayer.

Tellement, qu’il n’est plus rare de voir des séries qui drainent les publics. De plus, l’arrivée des médias sociaux a aidé à créer de l’engouement Deanarys - Game of thronesautour des séries. De bons exemples de titres qui montrent cette tendance? Homeland, Game of Thrones, House of Cards ou The Soprano’s ne sont que quelques exemples.

Mais, déjà, on se demande si les chaines de télé seront en mesure de poursuivre cette lancée. Pourquoi? Même si de plus en plus de gens regardent des séries télé, il y a de moins en moins de gens qui les regardent en « direct ». Les téléphiles (ben oui… téléphiles) vont soit enregistrer leurs émissions, soit les regarder sur Internet ou encore en téléchargement. Il y a aussi les plateformes du genre du Chromecast qui permettent de diffuser HBO ou Netflix directement de votre appareil mobile à votre télé.

Alors, quel est l’avenir du cinéma dans tout cela? Il n’est certainement pas près de mourir. Par contre, les chances qu’il soit en mesure de déplacer les foules comme c’était le cas dans les années 1990 sont assez minces. Selon moi, le septième art restera encore dans une situation incertaine pour quelques années. Ce sera certainement le cas jusqu’à ce que le cas de la télévision soit réglé.

Et vous, vous êtes plus grand ou petit écran?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième