Only Lovers Left Alive - afficheÇa fait déjà un moment que je souhaitais voir le dernier film de Jim Jarmusch (Ghost Dog et Broken Flowers), Only Lovers Left Alive (Sélection officielle du Festival de Cannes 2013), et je n’ai pas été déçue. Jarmusch avouait avoir été inspiré du livre de Mark Twain The Diaries of Adam and Eve (La vie privée d’Adam et Eve), bien que la seule référence directe soit dans le nom des personnages. Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam (Tom Hiddleston), un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu’ont prise les activités humaines, retrouve Eve (Tilda Swinton), son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge, sages mais fragiles, peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre autour d’eux?

On ne peut que sourire devant le choix des prénoms des deux vampires. Adam et Eve, les deux premiers êtres humains du récit biblique de la Genèse. Je ne crois pas que cela revienne à dire qu’ils sont les deux premiers vampires, mais qu’ils forment un couple quasi mythique dont l’amour a su traverser les siècles et les épreuves. Mais le film ne se limite pas à une histoire d’amour. Ces vampires qui vivent depuis plusieurs siècles n’ont pas perdu leur temps. L’érudition est à l’honneur. Il faut dire qu’Eve lit des quantités de livres très rapidement, environ une page à la seconde, et dans un nombre incalculable de langues. Le film est ainsi parsemé de références littéraires, musicales et scientifiques. On rencontre même l’auteur de Hamlet, pièce que l’on attribue à Shakespeare. Adam aurait même composé l’Adagio de Schubert. L’histoire littéraire et musicale se voit ainsi réécrite.

Only Lovers Left Alive est une belle critique de notre époque moderne. Dans une note d’intention du réalisateur, celui-ci spécifiait : « This is a love story, but also the story of two exceptional outsiders who, given their unusual circumstances, have a vast overview of human and natural history, including stunning achievements and tragic and brutal failures. » [C’est une histoire d’amour, mais aussi l’histoire de deux êtres en marge d’exception qui, compte tenu de leur vécu atypique, ont un authentique recul sur l’histoire de l’humanité, de ses plus incroyables réalisations à ses échecs cinglants.] La survie des vampires est menacée du fait que le sang des hommes est maintenant souvent contaminé. Adam et Eve se méfient et choisissent de se nourrir de façon sécuritaire. À intervalles réguliers, Adam se rend dans un hôpital, déguisé en médecin – il porte alors le nom de Dr Faust, personnage célèbre d’un conte allemand du 16e siècle maintes fois adapté –, pour s’approvisionner de quelques contenants de sang O négatif (le meilleur quoi!). Et il paye grassement un médecin pour ce service. Les deux vampires sont découragés de voir dans quel état le monde est rendu. Les vampires en viennent à se demander à quel moment les humains réaliseront que l’eau à bien plus de valeur que le pétrole.

L’atmosphère du film est pleine de mystère, presque psychédélique par moments. Et la musique y est pour beaucoup. Les deux acteurs principaux jouent à merveille. Et on peut aussi admirer, durant quelques scènes, le talent de Mia Wasikowska, dans le rôle d’Ava, la jeune sœur d’Eve.

Only Lovers Left Alive est un film de vampires qui ne se limite pas à une idylle; il porte un regard critique sur le monde et fait appel à vos connaissances culturelles et scientifiques.

Note :8,5/10

One Comment

  1. De l’humour, du romantisme noir, de l’encyclopédisme, du rock n’ roll et de l’humour à nouveau. Superbe film de Jarmush qu’il est étonnant de croiser avec The limit of control (2009), tout aussi encyclopédique, tout imprégné par les arts, regardant le temps passer et dépourvu de sens comme la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *