Affiche de Casse-tête chinoisXavier (Romain Duris) a maintenant 40 ans. Sa vie lui semble parfaite jusqu’à ce que sa femme Wendy (Kelly Reilly) demande le divorce et déménage à New York avec leurs deux enfants. Incapable de vivre si loin de sa fille et son fils, Xavier décide de déménager dans la Big Apple lui aussi. Là-bas, il y retrouve Isabelle (Cécile de France), enceinte de Xavier après que celui-ci lui ait fait don de son sperme pour qu’elle réalise son rêve de devenir mère. Martine (Audrey Tautou) débarque aussi en ville pour le travail, puis pour les vacances de Pâques avec ses deux enfants. Les souvenirs réaniment les anciennes amitiés. Des amitiés qui survivent à tout, même au temps.

Après L’Auberge espagnole (2002) et Les Poupées russes (2005), Cédric Klapisch nous offre le troisième volet de sa série : Casse-tête chinois. Maintenant que Xavier est séparé d’avec Wendy, il se replonge dans l’écriture d’un roman. C’est ce récit que nous découvrirons tout au long du film.

Lorsque Cédric Klapisch a eu l’idée d’écrire un troisième tome, il a tout de suite demandé à ses quatre acteurs principaux s’ils seraient intéressés à remettre ça. C’est sans hésitation que Romain Duris, Audrey Tautou, Kelly Reilly et Cécile de France ont accepté.

Ce qui rend cette série intéressante, malgré que nous en sommes à deux suites, c’est le fait que les personnages évoluent de façon logique. Malgré que Xavier se retrouve dans des situations qui semblent poussées, elles sont tout de même réalistes et plausibles. Ce qui n’est certainement pas le cas de la majorité des suites. Bien entendu, notre gentil Xavier trouvera le moyen de se retrouver à nouveau dans une situation complètement folle. Comme il le dit lui-même, il se retrouve à New York, divorcé, pour pouvoir voir ses deux enfants qui vivent avec son ex et son nouvel amoureux, il a un enfant avec un couple de lesbiennes, et il est marié à une Chinoise pour avoir sa résidence permanente. Je crois qu’il a effectivement le droit de trouver que la vie est compliquée… même si Martine, son l’une de ses ex, ne semble pas d’accord.

D’ailleurs, Audrey Tautou a pris des cours de mandarin pour le tournage, même si ce n’était que pour une seule scène. Elle trouvait important d’être en mesure de prononcer de façon exacte. Cela mérite des félicitations. Plusieurs acteurs se seraient contentés de prononcer des mots qui ressemblent à ce que c’est censé être.

Klapisch profite de ce film pour aborder les problèmes reliés à l’aube des quarante ans. Que ce soit le partage des enfants, au choix de carrière ou à l’importance de l’amitié, tout est montré de façon réaliste, mais cocasse.

Au final, Casse-tête chinois est un film qui plaira non seulement aux fans de la série, mais aussi aux gens qui aiment voyager. Sans oublier ceux qui aiment bien regarder un film amusant et sans prétention. Alors, prenez une soirée et allez voir ce film qui est tout sauf ennuyant.

Note : 7.5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *