My Awkward Sexual Adventure – Sex Yoda

My Awkward Sexual Adventure - afficheRéalisée par Sean Garrity, la comédie romantique canadienne My Awkward Sexual Adventure (2012) est sortie en DVD depuis quelques jours. Désespéré par sa rupture subite, Jordan Abrams (Jonas Chernick, également auteur et producteur du film) souhaite à tout prix que Rachel (Sarah Manninen) lui revienne. Frustrée sexuellement, celle-ci reproche à Jordan son incompétence au lit. Il se tournera vers Julia (Emily Hampshire), une stripteaseuse, pour qu’elle lui enseigne les rudiments de l’amour.

Bien que la formule du film soit proche de la comédie romantique hollywoodienne et que le spectateur n’a aucune difficulté à prédire la fin, le film n’est pas dépourvu d’intérêt. Les personnages sont intéressants. Le protagoniste n’est pas un imbécile heureux. Conseiller financier pour une banque, c’est un homme brillant, mais qui a de la difficulté à s’affirmer. Avec pour sujet principal la sexualité, il aurait été facile de tomber dans l’absurde comme dans American Pie lorsque le personnage principal met une tarte aux pommes chaude. Julia a un quotidien intellectuel et une belle sensibilité. Elle est devenue danseuse un peu par hasard. Étant incapable de gérer son argent, elle continue à travailler au bar, faisant un bon salaire. Mais elle a un rêve, se monter un petit restaurant où elle sera la chef cuisinière. En acceptant d’aider Jordan, il s’engage à l’aider à gérer son argent, lui préparant notamment un budget. Quant à Rachel c’est un personnage que l’on aime haïr. Le type de femme qui reproche l’incompétence de son partenaire, mais qui, en un an, n’a jamais contribué à son amélioration. Lequel est le plus poche? Julia réussira là où Rachel a échoué en faisant l’éducation sexuelle (d’abord de façon théorique) de Jordan en 6 leçons afin qu’il apprenne à toucher, à s’affirmer, à lécher (avec un cantaloup)… Elle devient son « Sex Yoda », comme elle se nomme, en hommage au Yoda de Star Wars, formateur de Luke Skywalker.

On y fait une petite morale, soit d’être soi-même dans son couple. Un ami de Jordan, Dandak (Vik Sahay), rencontre une jeune femme. Il change alors complètement de comportement et cesse de sortir (ou du moins s’en cache). Mais il réalisera, tout comme Jordan, qu’il est préférable de jouer franc-jeu. Laisser le « paraître » pour l’« être ».

Somme toute, My Awkward Sexual Adventure est un film léger, peut-être prévisible, mais amusant. Pour le genre, j’ai bien aimé.

Note : 6,5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2021 Le petit septième