The Hunt (Jagten) – Le poids d’un mensonge

The Hunt (Jagten) afficheQu’est-ce qu’un mensonge? Dans The Hunt (Jagten) de Thomas Vinterberg, c’est ce qui changera la vie de Lucas. Lucas (Mads Mikkelson) travaille au jardin d’enfants depuis qu’il a perdu son emploi lorsque l’école du village a été fermée. Il aime son travail et le fait avec plaisir. Il a de bons amis, est divorcé et tente d’avoir la garde de son garçon. Mais un jour, la petite Klara, 4 ans (la fille de son meilleur ami), l’accuse de lui avoir montré son pénis après que Lucas ait refusé qu’elle l’embrasse sur la bouche. Le mensonge innocent de la jeune fille sera pris très au sérieux par les gens du village, ce qui bouleversera la vie de Lucas. À partir de ce moment, sa vie deviendra un enfer.

The Hunt est un film dur, dans lequel la tension est constamment présente et où le sentiment d’impuissance s’installe chez le spectateur. Mads Mikkelsen (A Royal Affair et la série télé Hannibal) est tout simplement incroyable dans ce rôle d’homme harcelé par la communauté.

Ce film amène un questionnement sur la puissance d’un mensonge innocent. Il y a une croyance voulant qu’un enfant dise toujours la vérité. S’il y a une croyance qui est fausse, c’est bien celle-là. Par contre, ce qui rend ce genre de mensonge dangereux, c’est que l’enfant n’est pas en mesure de mesurer les conséquences de ses paroles. Dans le cas présent, on vient à constater qu’un petit mensonge peut détruire une vie. Vinterberg nous fait aussi réfléchir sur la manipulation de la vérité. Abuser d’un enfant est un geste terrible, et, une fois que quelqu’un en est accusé, et que les adultes sont convaincus de la véracité de cette accusation, ils auront tendance à tout faire pour confirmer la thèse. Les personnes concernées, ici, en viennent même à suggérer à la pauvre enfant les gestes que l’homme aurait pu avoir posés. Puis, en insistant, ils réussissent à convaincre la fillette de la véracité de ces actes. À un point tel, que Klara en vient à douter.

The Hunt est un film de réalisme social qui nous pousse à réfléchir et à constater que lorsqu’un homme est accusé d’avoir abusé sexuellement d’un enfant, peu importe la vérité, il sera pris avec les conséquences toute sa vie. Plus jamais il ne pourra vivre comme avant, car le doute s’installe dans la tête des gens. Le film m’amène aussi à me poser une question : si ça avait été une femme qui avait été accusée, est-ce que le jugement des gens aurait été aussi rapide et la réaction aussi brutale? Parce qu’une fois les accusations lancées, Lucas se fait tout de suite condamner par la population (même par ses amis proches) et il se fait battre et menacer.

Finalement, The Hunt (Jagten) est probablement le meilleur film que j’ai vu dans les deux ou trois dernières années. Le scénario, la réalisation, le jeu des acteurs et la musique sont terriblement efficaces. On ne tombe jamais dans le mélodrame ni dans la facilité. Vinterberg montre la dure et triste réalité, sans enjoliver. Un homme accusé d’abus sexuels, qu’il soit coupable ou non, sera tout de même puni à jamais.

Si vous n’avez qu’un film à voir cette année, c’est Jagten!

Note : 9.5/10

2 réflexions sur « The Hunt (Jagten) – Le poids d’un mensonge »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *