Rec3 : GénesisRec: Génesis, réalisé par Paco Plaza, le troisième volet de la série Rec, est maintenant disponible en DVD. Malheureusement, c’est le moins bon de la série. Le premier volet était un petit bijou du cinéma d’horreur. Effrayant, captivant et surprenant, tout y était. Déjà, dans le deuxième, on sentait une baisse de qualité. Mais, ce troisième morceau est simplement atroce.

La première chose qui me dérange dans Rec3, c’est la longueur de l’introduction. C’est beaucoup trop long. Avant même que le déclenchement se produise, on est tanné! Pourtant, la page d’accueil du DVD nous donnait bon espoir. Vraiment génial! Mais la déception arrive rapidement. Autre déception, après 20 minutes, le réalisateur abandonne la signature de la série, soit la caméra à l’épaule (ou plutôt à la main). Cette technique amène une tension incroyable dans les deux premiers films et, malheureusement, l’abandon de celle-ci rend le troisième volet vraiment moins excitant et stressant. De plus, étrangement, après 10 minutes où le film est présenté de façon habituelle, on revient à la caméra à la première personne pendant 5 minutes. Puis on revient de nouveau à la présentation ordinaire.

Toujours dans la comparaison avec les deux films précédents, les personnages sont beaucoup moins développés. Outre le fait de savoir que les deux mariés s’aiment, on ne connait rien d’eux ou de tous autres personnages. C’est donc très difficile de s’attacher à eux. En plus, des moments plus cocasses ont été insérés dans Rec3. C’est dérangeant et ça ruine le peu d’ambiance qu’il y a. D’ailleurs, dans Rec et Rec2, nous sommes en présence d’êtres atteints par un virus qui les rend très agressif et violent, alors que dans Rec3, on se retrouve en présence de zombies tout ce qu’il y a de plus ordinaires.

Il y a aussi une bonne quantité d’illogismes dans ce long métrage. Alors que le sang coule à flot et que le bruit fait par les zombies est assourdissant et qu’un message de la mariée inquiète au marié est diffusé par des haut-parleurs installés dans tout le domaine, deux personnages sont dans un salon, les portes ouvertes, en train de baiser et ils ne se rendent compte de rien. Bien sûr… les gens dans la pièce adjacente hurlent et se font trucider, mais les amants n’entendent rien. Ça devait être bon quelque chose de rare, surtout que lorsqu’on les rejoint, ils sont toujours habillés. Autre illogisme, Clara (Leticia Dolera), jeune femme frêle, devient soudainement une experte en karaté et décide d’attaquer les zombies pour aller sauver son amoureux. Oui, oui, j’y crois!

Un autre point qui me dérange un peu, c’est cette facilité d’explication de la contamination : Dieu. Le film tombe dans l’explication facile du catholicisme. C’est la faute de personne d’autre que Dieu et Satan. Pour moi, c’est dommage.

Pour conclure, Rec3 : Génesis est un mauvais film d’horreur qui, de plus, ne fait aucunement peur. Un 80 minutes qui semble en durer 120. Ma suggestion : ne perdez pas votre temps avec ce navet. Espérons que le quatrième volet, prévu pour 2013, sera meilleur.

Note : 5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *