FIFA 2020 – Compétition courts métrages

La COVID-19 aura réussi à faire annuler la majorité des événements cinématographiques du moment. Du 17 au 29 mars devait avoir lieu la 38e édition du Festival International du Film sur l’Art (FIFA). Et il aura bien lieu. Mais plutôt que de se dérouler dans les salles sombres, l’édition 2020…

Zoothérapie – Causerie bestiale

À l’occasion de la journée « On cause pour la cause », j’ai pensé vous parler d’un court métrage que j’ai eu l’occasion de voir récemment. Réalisé par Alison Snowden et David Fine, et produit par l’ONF, Zoothérapie a été nommé dans la catégorie meilleur court métrage d’animation aux Oscars en 2018…

Plein(s) Écran(s) : Rétrospective du cinéma de Chloé Robichaud – SISYPHE OU LA FEMME RÉVOLTÉE

Le cinéma québécois, j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, semble parfois condamné au réalisme et au régionalisme hérité du cinéma direct. Il rechigne – peut-être de par la pression des institutions et des médias – à offrir autre chose que de grises chroniques familiales promises à un succès relatif en festival, ou encore des comédies presque télévisuelles dont la popularité, réputée  assurée, est de plus en plus discutable.

Plein(s) Écran(s) – Dernier jour de compétition

Je poursuis ma couverture de Plein(s) Écran(s)  avec 2 films québécois, et un films français étant présentés en cette avant dernière journée. Qilliqtu (Kevin Tikivik) – Québec Le récit de Qilliqtu (objet brillant) rappelle aux spectateurs les réalités autochtones présentes et passées tout en célébrant le rapport à la terre.…

Plein(s) Écran(s) – Fatalité

Plein(s) Écran(s) n’est pas fini. Je poursuis avec 3 autres films qui sont présentés aujourd’hui. Puisqu’on se tue toujours trop tard (Jean-Martin Gagnon) – Québec Ceci n’est pas un film sur le suicide. Emil, Donald et Julie sont vivants et se côtoient, sans raison. Probablement parce qu’ils s’aiment. On verra.…